West Fraser fera l’acquisition de Norbord et créera un chef de file mondial diversifié dans le secteur des produits du bois

Nov 19, 2020 | Posted in Nouvelles, Nouvelles d'entreprise

West Fraser fera l’acquisition de Norbord et créera un chef de file mondial diversifié dans le secteur des produits du bois

– L’entreprise qui fabrique des panneaux OSB élargit la diversité de sa gamme de produits et sa portée géographique

– Une production à plus grande échelle et une plus grande pertinence de la gamme de produits pour la clientèle ouvrent des possibilités de croissance et atténuent les risques

– Les actionnaires de West Fraser et de Norbord bénéficieront d’une plateforme de création de valeur plus solide

– Conférence téléphonique conjointe à l’intention de la communauté financière aujourd’hui à 7 h HNP / 10 h HE

VANCOUVER, BC, et TORONTO, ON, 19 novembre 2020 –– West Fraser Timber Co. Ltd. (« West Fraser ») (TSX : WFT) et Norbord Inc. (« Norbord ») (TSX et NYSE : OSB) ont annoncé aujourd’hui qu’elles ont conclu une entente de regroupement d’entreprises stratégique dans le cadre de laquelle West Fraser, une importante société nord-américaine de produits de bois diversifiés, se porte acquéreur de toutes les actions ordinaires en circulation de Norbord, le plus grand producteur de panneaux OSB au monde, dans une transaction entièrement réglée en actions d’une valeur approximative de 4 milliards de dollars canadiens (3,1 milliards de dollars américains) (la « transaction »). Une fois la transaction finalisée, l’entreprise issue du regroupement fonctionnera sous le nom de West Fraser.

Une gamme complémentaire de produits, une capacité de fabrication à plus grande échelle et une plus grande diversification sur le plan géographique et sur les marchés finaux feront de West Fraser un chef de file mondial des produits du bois, avec des positions bien établies et croissantes en Amérique du Nord et en Europe. Forte d’opérations rentables à faibles coûts dans des secteurs complémentaires, West Fraser devrait générer des gains plus stables et plus résilients tout au long du cycle et se doter ainsi d’une plateforme de première qualité assurant sa croissance et le rehaussement de sa valeur. À la clôture de la transaction, West Fraser sera l’un des principaux producteurs mondiaux de bois d’œuvre et de panneaux OSB.

« La production de panneaux OSB de Norbord est un complément parfait du portefeuille de produits de West Fraser, ce qui nous permettra d’offrir un plus large éventail de produits du bois et fera de nous un partenaire plus complet, efficace et précieux pour nos clients, a déclaré Raymond Ferris, président et chef de la direction de West Fraser. Norbord, le plus grand producteur mondial de panneaux OSB, jouit d’une réputation bien méritée d’une part pour le rendement des coûts et des marges et d’autre part pour avoir réussi à accroître l’utilisation des panneaux OSB dans de nouvelles applications et industries. La société Norbord nous permettra également d’élargir notre diversité géographique et nous fournira un éventail de possibilités, grâce à ses entreprises bien établies au Royaume-Uni et en Europe de l’Ouest. Cette transaction nous procure une marge de manœuvre financière supplémentaire pour saisir des occasions de croissance stratégique et mieux positionner notre entreprise pour offrir de la valeur aux actionnaires tout au long du cycle. Nos deux sociétés ont des cultures d’exploitation complémentaires et accordent toutes deux une grande importance à la sécurité, à la production durable et à la gestion des coûts. Nous sommes ravis d’accueillir les employés talentueux de Norbord au sein de West Fraser. Nous serons en mesure de tirer parti des pratiques exemplaires des deux entreprises dans l’ensemble des opérations alors que nous nous efforcerons de réaliser les importantes occasions stratégiques que cette transaction ouvrira. »

« Cette transaction reconnaît la position mondiale de Norbord dans le secteur des panneaux OSB et représente une occasion très intéressante pour nos clients, nos employés et nos actionnaires, a déclaré Peter Wijnbergen, président et chef de la direction de Norbord. En nous joignant à West Fraser, nous pourrons améliorer notre profil auprès de nos principaux clients dans le secteur de la construction d’habitations neuves et offrir une plateforme plus solide pour poursuivre notre stratégie de panneaux OSB industriels. Les actionnaires de Norbord auront une importante participation dans une entreprise chef de file plus diversifiée et plus résiliente du secteur des produits du bois, dotée d’une capacité supérieure d’accélération de la croissance, qui présente de très bons résultats sur le plan de la maîtrise des coûts, du rendement des marges et du rendement pour les actionnaires. Pour notre équipe, cela se traduira par des possibilités accrues au sein d’une plus grande entreprise qui présente des valeurs communes aux nôtres et qui accorde tout comme nous une grande importance à la sécurité. Notre conseil d’administration et notre équipe de direction vouent un immense respect à West Fraser. Nous sommes ravis de bientôt faire partie d’une entreprise de plus grande importance avec l’équipe de West Fraser. »

Les deux sociétés ont conclu une entente définitive aux termes de laquelle West Fraser acquerra toutes les actions de Norbord. Les actionnaires de Norbord recevront 0,675 d’une action de West Fraser pour chaque action de Norbord, ce qui équivaut à 49,35 dollars canadiens (37,78 dollars américains) par action ordinaire de Norbord, selon le cours de clôture des actions ordinaires de West Fraser le 18 novembre 2020. Il s’agit d’une prime de 13,6 % par rapport au prix de clôture des actions de Norbord à la Bourse de Toronto le 18 novembre 2020 et d’une prime de 8,0 % fondée sur les cours moyens pondérés en fonction du volume sur 10 jours des deux sociétés. Une fois la transaction finalisée, les actionnaires actuels de West Fraser détiendront environ 56 % de l’entreprise et les actionnaires actuels de Norbord en détiendront environ 44 %.

Un chef de file mondial diversifié des produits du bois

Cette transaction fait de West Fraser un chef de file de l’industrie mondiale des produits du bois, qui offre aux actionnaires une plus grande plateforme de création de valeur fondée sur une gamme de produits de premier choix, un bilan solide ainsi qu’une échelle et une diversité accrues.

  • Relations élargies et rehaussées avec les clients – Dotée d’une offre de produits pour les secteurs de la construction résidentielle et commerciale, notamment d’un vaste éventail d’applications pour le bois d’œuvre et les panneaux OSB, ainsi que d’autres produits du bois transformé, l’entreprise issue du regroupement est plus compétente, plus efficace et plus utile pour les principaux segments de sa clientèle de distributeurs et de constructeurs d’habitations et de bâtiments.
  • Réalisation du potentiel de croissance stratégique et atténuation des risques – L’entreprise issue du regroupement disposera de la plateforme opérationnelle et des ressources financières nécessaires pour accélérer la croissance des segments du bois d’œuvre et des panneaux industriels en Amérique du Nord et des segments du bois d’œuvre et des panneaux OSB en Europe.
  • Portefeuille de produits élargi et capacité d’exploitation supplémentaire – La transaction ajoute au portefeuille actuel de West Fraser des activités de fabrication de panneaux OSB qui génèrent d’importants flux de trésorerie. Les deux entreprises complémentaires produisent et vendent des produits distincts. West Fraser a l’intention de conserver toutes les usines de Norbord en Amérique du Nord et en Europe. Elle continuera de compter sur les compétences et l’expérience de la direction et des employés actuels de Norbord pour assurer la croissance de ses activités liées aux produits du bois transformé. West Fraser conservera ses bureaux de Vancouver, de Toronto, de Quesnel et de Memphis, ainsi que les établissements de Norbord en Europe.
  • Amélioration significative du profil sur les marchés des capitaux – Grâce à des revenus combinés de 8,0 milliards de dollars canadiens (5,9 milliards de dollars américains) et un BAIIA ajusté de 1,7 milliard de dollars canadiens1 (1,2 milliard de dollars américains) au cours des douze derniers mois, West Fraser sera un chef de file parmi ses pairs et sera bien positionnée sur un marché plus vaste d’acteurs comparables. Forte d’un bilan solide et d’une excellente position de levier, West Fraser s’attend à ce que la transaction entraîne une réduction du coût du capital. Afin de faciliter la tâche des investisseurs qui souhaitent acquérir une participation dans l’entreprise issue du regroupement, West Fraser présentera une demande d’inscription de ses actions ordinaires à la Bourse de New York à la date de clôture de la transaction ou avant. Elle a l’intention de commencer à communiquer son information financière en dollars américains après la clôture.
  • Flux de trésorerie plus stables et une plus grande résilience – Les activités à plus grande échelle et la diversité des produits, des utilisations finales, des régions géographiques et des marchés procureront à l’entreprise issue du regroupement une plus grande capacité financière pour résister à la volatilité et tirer de meilleurs rendements tout au long du cycle.
  • Affectation du capital équilibrée – West Fraser s’attend à maintenir ses bons résultats sur le plan de l’affectation du capital équilibrée, en maintenant notamment une souplesse financière appropriée, en investissant stratégiquement pour conserver un fonctionnement à faibles coûts et en restituant régulièrement du capital aux actionnaires.
  • Synergies importantes afin de maintenir la maîtrise des coûts – Les deux entreprises sont déjà des chefs de file sur le plan de la maîtrise des coûts et de la marge du BAIIA1 ajusté dans leur secteur respectif. La transaction devrait améliorer davantage cette performance grâce à des synergies importantes qui s’élèveront jusqu’à 80 millions de dollars canadiens (61 millions de dollars américains) par année, lesquelles sont attribuables à la simplification de la chaîne d’approvisionnement en fibre, à des programmes d’achats partagés, à l’optimisation des transports, à la mise à profit de la technologie pour améliorer la fiabilité et la productivité et à une affectation des capitaux plus efficiente. Ces synergies devraient être réalisées au cours des deux années suivant la clôture de la transaction.

West Fraser continuera d’être dirigée par M. Ferris au poste de chef de la direction, et par M. Chris Virostek, au poste de chef des finances. Une fois la transaction finalisée, M. Wijnbergen sera nommé président, Produits de bois transformé, et sera responsable des activités de fabrication des panneaux à copeaux orientés (OSB), des panneaux de particules, des panneaux de fibres à densité moyenne et du contreplaqué ainsi que des activités de placage. Sean McLaren, actuel vice-président du secteur américain du bois d’œuvre à West Fraser, sera nommé président du secteur du bois massif et sera responsable de toutes les activités de l’entreprise dans le secteur du bois d’œuvre.

Hank Ketcham demeurera à la présidence du conseil d’administration de West Fraser. À la clôture de la transaction, deux des administrateurs indépendants actuels de Norbord se joindront au conseil d’administration de West Fraser.

À l’avant-garde du développement durable et de la responsabilité environnementale

La transaction permet à West Fraser de poursuivre son engagement en matière de sécurité et de développement durable, et de responsabilité environnementale, sociale et de gouvernance (ESG).

  • La sécurité est la priorité absolue – West Fraser et Norbord considèrent la sécurité comme un emblème d’excellence opérationnelle. Les deux sociétés continueront de tout mettre en œuvre pour améliorer leur rendement en matière de sécurité en tirant parti des pratiques exemplaires des deux entreprises, y compris de l’initiative « Ensemble on est plus fort » de Norbord.
  • Utilisation productive accrue de la fibre – Grâce à une plateforme de production plus diversifiée, West Fraser sera en mesure d’utiliser plus pleinement les grumes récoltées, par exemple en produisant des panneaux OSB avec les produits des éclaircies et du bois présentant des défauts inapproprié pour les produits de bois d’œuvre.
  • Accroître la séquestration de carbone – Les produits de bois de construction de l’entreprise issue du regroupement font déjà une contribution importante à la réduction du carbone atmosphérique, en stockant environ 15 millions de tonnes d’équivalent CO2 par année. L’accroissement de la capacité et des débouchés commerciaux permettra à West Fraser de fabriquer un plus large éventail de produits de construction et d’augmenter sa capacité de stockage du carbone.
  • Pratiques axées sur la production durable – Dans l’ensemble de l’entreprise, la chaîne d’approvisionnement en fibres est certifiée à 100 % pour l’approvisionnement responsable, et 100 % des sites exploités sont reboisés.
  • Réduction des émissions – West Fraser demeure déterminée à relever le défi « 30 en 30 » des changements climatiques, un effort déployé dans l’ensemble de l’industrie pour aider le Canada à passer à une économie à faibles émissions de carbone en éliminant 30 mégatonnes de CO2 par année d’ici 2030.
  • Progrès réalisés en matière de diversité – West Fraser est convaincue que tous les intervenants profitent de l’échange plus large de points de vue et de l’équilibre que procure la diversité des origines, des croyances et de l’expérience, et, à cette fin, se réjouit de la possibilité d’ajouter deux femmes à son conseil d’administration en tant que membres indépendants, ce qui améliorera considérablement sa diversité de genre.

Ferris a ajouté ce qui suit : « la gérance de l’environnement, la production durable et la responsabilité sociale sont au cœur de tout ce que nous faisons, et nous sommes très motivés par les nouvelles possibilités que nous ouvrent une plateforme plus vaste, une équipe élargie et une plus grande portée ».

Conventions liées à la transaction

La transaction sera conclue suivant les termes d’une convention d’arrangement signée par West Fraser et Norbord.

L’actionnaire principal de Norbord, Brookfield Asset Management Inc., et ses entités contrôlées (« Brookfield ») ont conclu une convention de vote (la « convention de vote de Brookfield »), selon laquelle Brookfield a accepté d’exercer le droit de vote afférent aux actions ordinaires de Norbord qu’elle détient, soit au total, environ 43 % des actions ordinaires de Norbord, en faveur de la transaction, au cours d’une assemblée extraordinaire des actionnaires de Norbord qui sera tenue pour examiner la transaction proposée (l’« assemblée de Norbord »). Aux termes de la convention de vote de Brookfield, Brookfield a également accepté de voter en faveur des recommandations formulées par la direction de West Fraser quant aux questions relatives au cours normal des activités à l’assemblée générale annuelle de 2021 des actionnaires de West Fraser.

Certaines sociétés affiliées de la famille Ketcham ont conclu avec Norbord une convention de vote suivant laquelle elles ont convenu d’exercer le droit de vote afférent aux 13 013 800 actions ordinaires qu’elles détiennent, y compris des actions de catégorie B, de West Fraser, représentant environ 19 % des actions ordinaires en circulation de West Fraser en faveur de la transaction à l’occasion d’une assemblée extraordinaire des actionnaires de West Fraser qui sera tenue pour approuver la transaction (l’« assemblée de West Fraser »).

Dans le cadre de la transaction, West Fraser a obtenu 1,3 milliard de dollars américains (850 millions de dollars canadiens et 650 millions de dollars américains) en facilités de crédit consenties, qui seront disponibles à la clôture de la transaction et dont on estime qu’elles fourniront 1,1 milliard de dollars américains en crédit bancaire renouvelable non utilisé. Les facilités consenties ont été fournies par Valeurs Mobilières TD qui est le seul preneur ferme et teneur de livres.

Conditions et échéancier de la transaction

La transaction sera mise en œuvre au moyen d’un plan d’arrangement approuvé par un tribunal, comme le prévoit la Loi canadienne sur les sociétés par actions (l’« arrangement »). L’arrangement exigera l’approbation de 662/3 % des votes exprimés par les actionnaires de Norbord présents en personne ou représentés par procuration à l’assemblée de Norbord. Selon les politiques de la Bourse de Toronto, West Fraser devra obtenir l’approbation à la majorité simple des voix exprimées par les détenteurs des actions ordinaires et de catégorie B de West Fraser à l’assemblée de West Fraser.

La finalisation de la transaction sera également assujettie à l’inscription par West Fraser de ses actions ordinaires à la Bourse de New York (« NYSE »). Par conséquent, les actionnaires américains de Norbord recevront à la fin l’arrangement des actions de West Fraser qui pourront être échangées à la Bourse de New York.

Outre l’approbation des actionnaires, la transaction sera également assujettie à l’approbation de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, aux approbations réglementaires et aux conditions de clôture habituelles des transactions de cette nature.

La convention relative à l’arrangement contient des dispositions usuelles de protection de la transaction, y compris des clauses de non-sollicitation mutuelle et le droit d’égaler les propositions supérieures. La convention relative à l’arrangement prévoit des frais de résiliation réciproque de 110 millions de dollars canadiens susceptibles d’être payés par West Fraser ou Norbord dans certaines circonstances.

Une copie de la convention relative à l’arrangement conclue entre West Fraser et Norbord sera disponible dans leur profil respectif sur SEDAR, à www.sedar.com.

On prévoit que les assemblées des actionnaires de West Fraser et de Norbord pour examiner la transaction auront lieu en janvier 2021. La transaction devrait être achevée au premier trimestre de 2021.

Recommandations du Conseil d’administration et convention de soutien

Les conseils d’administration de West Fraser et de Norbord ont approuvé à l’unanimité la transaction et ont recommandé que les actionnaires de West Fraser et de Norbord votent en faveur de la transaction.

Valeurs Mobilières TD et la Banque Scotia ont chacune fourni au conseil d’administration de West Fraser une attestation d’équité indiquant que, à la date de sa préparation et sous réserve des hypothèses formulées, des limites envisagées et des réserves énoncées dans ladite attestation, la contrepartie que doit verser West Fraser aux actionnaires de Norbord est équitable, d’un point de vue financier, pour West Fraser. RBC Marchés des capitaux a fourni au conseil d’administration de Norbord une attestation d’équité indiquant qu’à la date de sa préparation, et sous réserve des hypothèses, limites et qualifications énoncées dans ladite attestation, la contrepartie à recevoir est équitable, d’un point de vue financier, pour Norbord.

Conseillers juridique et financier

Valeurs mobilières TD agit à titre de conseiller financier auprès de West Fraser. La Banque Scotia agit à titre de conseiller financier indépendant auprès du conseil d’administration de West Fraser. McMillan LLP agit à titre de conseiller juridique de West Fraser.

Torys LLP agit à titre de conseiller juridique auprès de Norbord.

Conférence téléphonique pour les investisseurs

Les chefs de la direction de West Fraser et de Norbord tiendront une conférence téléphonique conjointe à l’intention de la communauté des investisseurs aujourd’hui, le 19 novembre 2020, à 7 h, heure du Pacifique, ou à 10 h, heure de l’Est. Une présentation sera mise à la disposition des personnes intéressées avant l’appel sur le site Web de chaque entreprise. Il est conseillé aux appelants de composer le 1-888-390-0605 (sans frais en Amérique du Nord) de 5 à 10 minutes avant l’heure de début pour se joindre à l’appel.

Personnes-ressources :

Investisseurs de West Fraser :

Chris Virostek, vice-président, Finances et chef des finances

604 895-2700

Médias West Fraser :

Tara Knight, Communications

604 895-2773

Investisseurs de Norbord :

Robert B. Winslow, CFA, vice-président, Relations avec les investisseurs et développement d’entreprise

416 777-4426

investors@norbord.com

Médias Norbord :

Heather Colpitts, directrice, Affaires de l’entreprise

416 643-8838

investors@norbord.com

Note  1 : Mesures financières non conformes aux IFRS

Le présent communiqué utilise des mesures comme le BAIIA ajusté et la marge ajustée du BAIIDA (collectivement « mesures financières non conformes aux IFRS »). West Fraser et Norbord estiment qu’en plus du bénéfice, ces mesures financières non conformes aux normes IFRS sont des indicateurs de rendement utiles pour les investisseurs en ce qui concerne le rendement opérationnel et financier. Le BAIIA ajusté sert également à évaluer le rendement opérationnel et financier de nos segments d’exploitation, à produire des plans d’exploitation futurs et à prendre des décisions stratégiques. Ces mesures non conformes aux IFRS ne sont pas des mesures reconnues par les IFRS et n’ont pas de signification normalisée aux termes des IFRS. Les investisseurs sont prévenus qu’aucune de ces mesures non financières non conformes aux IFRS ne devrait être considérée comme un substitut au bénéfice, au bénéfice par action (« BPA ») ou aux flux de trésorerie, déterminés selon les IFRS. Comme il n’y a pas de méthode normalisée de calcul de ces mesures financières non conformes aux IFRS, notre méthode de calcul de chacune d’elles peut différer des méthodes utilisées par d’autres entités et, par conséquent, l’une ou l’autre de ces mesures non conformes aux IFRS peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d’autres entités. Par conséquent, ces mesures non conformes aux IFRS constituent une information fournie à titre supplémentaire, qui ne doit pas être considérée isolément ou en remplacement des mesures de rendement calculées conformément aux IFRS. Le BAIIA ajusté est la combinaison des BAIIA ajustés déclarés par les deux entreprises. Le rapprochement des mesures financières non conformes aux IFRS utilisées et présentées par les deux entreprises avec les mesures IFRS les plus directement comparables est illustré dans le rapport de gestion annuel et trimestriel de chaque entreprise.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs et l’information prospective

Certains énoncés et renseignements contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et de l’« information prospective » au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Tous les énoncés, à l’exception des énoncés concernant des faits historiques, constituent des énoncés prospectifs ou de l’information prospective. Les énoncés prospectifs ou l’information prospective contenus dans le présent communiqué portent notamment sur :

  • l’achèvement prévu de la transaction et le calendrier prévu d’achèvement;
  • les répercussions possibles sur le bénéfice, les flux de trésorerie, le rendement des marges, le rendement des actionnaires et la maîtrise des coûts de West Fraser et de Norbord;
  • l’intégration de la gestion et de l’exploitation de Norbord, les économies et les répercussions sur les relations avec la clientèle et les possibilités de croissance;
  • les répercussions sur le profil de West Fraser et de Norbord sur les marchés de capitaux;
  • l’approbation de la proposition de transaction par les actionnaires de West Fraser et de Norbord;
  • l’obtention des approbations réglementaires et le respect des conditions de clôture;
  • l’inscription des actions ordinaires de West Fraser à la Bourse de New York;
  • l’applicabilité de la dispense prévue à l’article 3(a)(10) de la Securities Act pour les valeurs mobilières émises dans la transaction.

Ces énoncés prospectifs et l’information prospective reflètent les points de vue actuels de West Fraser et de Norbord en ce qui concerne les événements futurs et sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’hypothèses qui, bien qu’elles soient jugées raisonnables par West Fraser et par Norbord, sont intrinsèquement assujetties à d’importantes incertitudes et éventualités sur les plans opérationnel, économique, commercial et réglementaire. West Fraser et Norbord avisent le lecteur que les énoncés prospectifs et l’information prospective comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats et les développements réels et ceux qui sont exprimés explicitement ou implicitement dans les énoncés prospectifs ou l’information prospective présentés dans le présent communiqué et que West Fraser et Norbord ont fait des hypothèses et des estimations fondées sur un grand nombre de ces facteurs ou liées à ceux-ci. Parmi les principaux facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux projetés dans l’information prospective, mentionnons les suivants :

  • la capacité de réaliser la transaction;
  • la capacité d’obtenir les approbations réglementaires et les approbations requises des actionnaires;
  • la satisfaction des autres conditions de la réalisation de la transaction;
  • la capacité de West Fraser d’intégrer avec succès les opérations, la direction et les employés de Norbord et de réaliser des économies;
  • l’incidence potentielle de l’annonce ou de la réalisation de la transaction sur les relations avec les organismes de réglementation, les employés, les fournisseurs, les clients et les concurrents notamment;
  • les changements dans le contexte économique, commercial et politique en général, y compris les changements sur les marchés financiers;
  • les modifications apportées aux lois applicables;
  • le respect de la réglementation gouvernementale exhaustive;
  • le temps consacré à la gestion de la transaction.

Certains de ces facteurs sont indiqués sous la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle et du rapport de gestion annuel et trimestriel les plus récents de chacune des sociétés déposés auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières provinciales canadiennes. Bien que West Fraser et Norbord aient tenté de déterminer les facteurs importants susceptibles d’induire des différences notables dans les résultats réels, il pourrait exister d’autres facteurs qui feraient que les résultats ne seraient pas ceux prévus, estimés, décrits ou voulus. Les investisseurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs ou à l’information prospective. Les énoncés prospectifs et l’information prospective sont conçus pour aider les lecteurs à comprendre les points de vue actuels de la direction sur nos perspectives à court et à long terme et peuvent ne pas convenir à d’autres fins. West Fraser et Norbord n’ont ni l’intention ni l’obligation de réviser ou de mettre à jour les énoncés prospectifs ou l’information prospective, que ce soit à la suite de nouvelles informations, de changements aux hypothèses, d’événements futurs ou autrement, sauf dans la mesure prévue par la loi applicable.

Questions liées aux valeurs mobilières aux États-Unis

Aucun des titres devant être émis dans le cadre de l’arrangement n’a été ou ne sera inscrit sous le régime de la Securities Act of 1933 des États-Unis, dans sa version modifiée (la « Security Act of 1933 »), ou de toute autre loi sur les valeurs mobilières des États américains. Les actions ordinaires de West Fraser qui seront émises dans le cadre de l’arrangement devraient être dispensées des exigences d’inscription prévues à l’article 3(a)(10) de la Securities Act of 1933 des États-Unis et d’autres exigences applicables prévues par les lois sur les valeurs mobilières des États américains. Le présent communiqué ne constitue ni une offre de vente ni une sollicitation d’achat de titres.