L’USINE DE NORBORD À HIGH LEVEL, EN ALBERTA, REPREND SES ACTIVITÉS

May 24, 2016 | Posted in Nouvelles, Nouvelles d'entreprise

TORONTO, ON le 23 mai 2016 /CNW/ –  Norbord Inc. (TSX et NYSE : OSB) a annoncé aujourd’hui que son usine de panneaux OSB de High Level, en Alberta, a repris ses activités au cours du week-end à la suite de l’incendie du 4 mai.

Comme il avait été annoncé plus tôt, dans l’après-midi du 4 mai, un incendie s’est déclaré dans la cour à bois de l’usine qui, en raison du temps venteux, chaud et sec dans le nord de l’Alberta, s’est rapidement propagé à la zone d’entreposage des billes à l’extérieur de l’usine. À titre préventif, Norbord a immédiatement suspendu la production à l’usine. Les livraisons à partir du stock de produits finis ont repris au cours du week-end du 6 mai.

L’usine de High Level, en Alberta, a une capacité de production annuelle déclarée de 860 millions de pieds carrés (3/8 po) et avait accéléré la cadence pour atteindre son plein potentiel de production depuis la reprise de ses activités à la fin de 2013. High Level est situé à environ 720 km au nord-ouest d’Edmonton et à 400 km à l’ouest de Fort McMurray.

Profil de Norbord

Norbord inc. est un important producteur international de panneaux dérivés du bois et le principal producteur mondial de panneaux à copeaux orientés (panneaux OSB). En plus des panneaux OSB, Norbord fabrique des panneaux de particules, des panneaux de fibres de densité moyenne et des produits connexes à valeur ajoutée. Norbord possède des actifs d’environ  1,7 milliard de dollars et emploie quelque 2 600 personnes dans 17 usines aux États-Unis, au Canada et en Europe. Norbord est une société ouverte et ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York sous le symbole « OSB ».

Personne-ressource :
Heather Colpitts
Gestionnaire principale, Affaires de la Société
Tél. : 416-365-0705
info@norbord.com

Le présent communiqué comprend des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables, y compris des énoncés à l’égard de notre stratégie, de nos projets et plans, de notre performance financière ou opérationnelle future, ainsi que d’autres énoncés qui expriment les attentes ou les estimations de la direction quant à la performance future. Les énoncés prospectifs se reconnaissent souvent, mais pas toujours, à l’emploi d’expressions comme « s’attendre à », « croire », « prévoir », « probablement », « favoriser », « cibler », « envisager », « continuer », « suggérer », « avoir l’intention de », « devoir », « sembler », « faire », « ne pas faire », « planifier », « pouvoir » et de verbes au futur ou au conditionnel comme « pourrait » et « devrait » ainsi qu’à d’autres expressions qui constituent des prévisions, qui laissent entendre que des événements ou des tendances pourraient survenir et qui ne concernent pas des sujets de nature historique. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de Norbord diffèrent considérablement de ceux avancés ou suggérés dans les énoncés prospectifs.

Bien que Norbord soit d’avis que ces énoncés prospectifs sont fondés sur des bases raisonnables, les lecteurs devraient faire preuve de prudence et ne pas accorder une confiance indue à de tels renseignements prospectifs. En raison de leur nature, les renseignements prospectifs comportent de nombreuses hypothèses, des risques inhérents et des incertitudes, généraux ou particuliers, qui contribuent à la possibilité que les prédictions, prévisions et autres énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux exprimés, explicitement ou implicitement, par les énoncés prospectifs sont les suivants : les hypothèses au sujet de la conjoncture économique et financière aux États-Unis, en Europe, au Canada et à l’échelle mondiale; les risques inhérents à la concentration des produits et au caractère cyclique; l’incidence de la concurrence et des pressions en matière d’établissement des prix; les risques inhérents au fait de dépendre de clients; les incidences des variations de prix et de la disponibilité des intrants manufacturiers; les risques inhérents à une industrie à prédominance de capital; la capacité de réaliser des synergies; ainsi que d’autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières.

Sauf si la législation applicable l’exige, Norbord ne prend pas la responsabilité de mettre à jour quelque énoncé prospectif que ce soit, qu’il soit sous forme verbale ou écrite, que la Société peut faire de temps à autre, ou qui peut être fait en son nom, à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, ni de mettre à jour ou de réviser publiquement la liste des facteurs ci-dessus ayant une incidence sur ces renseignements. Veuillez consulter la rubrique intitulée « Renseignements prospectifs » de la notice annuelle datée du 27 janvier 2016 et la mise en garde contenue dans la rubrique « Énoncés prospectifs » du rapport de gestion 2015 daté du 27 janvier 2016, ainsi que le rapport de gestion du premier trimestre de 2016 daté du 28 avril 2016.