NORBORD PRÉSENTE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE DE 2013

Nov 1, 2013 | Posted in Nouvelles, Nouvelles d'entreprise

Note : Les données financières sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.

FAITS SAILLANTS DU T3 2013

  • Résultat net par action de 0,50 $ après dilution (0,51 $ de base)
  • BAIIA de 45 millions de dollars
  • Hausse de 25 % en cumul annuel des volumes d’expédition nord-américains destinés au secteur de la construction d’habitations neuves – reflet de la poursuite de la reprise dans le secteur du logement aux É.-U.
  • Raffermissement continu des marchés européens – les prix des panneaux OSB et des panneaux de particules gagnent 8 % en glissement annuel
  • Dividende trimestriel déclaré de 0,60 $ CA par action

TORONTO, ON (le 1er novembre 2013) – Norbord inc. (TSX : NBD, NBD.WT) a annoncé aujourd’hui un BAIIA de 45 millions de dollars au troisième trimestre de 2013, contre 66 millions de dollars au trimestre comparable de l’exercice précédent et 102 millions de dollars au deuxième trimestre de 2013. Les activités nord-américaines ont généré un BAIIA de 36 millions de dollars au cours du trimestre, comparativement à 58 millions de dollars et à 92 millions de dollars respectivement à l’exercice et au trimestre précédents. Les activités européennes ont généré un BAIIA de 12 millions de dollars au troisième trimestre ainsi qu’au deuxième trimestre de 2013, comparativement à 10 millions de dollars au troisième trimestre de l’exercice précédent.

Norbord a inscrit un résultat net de 27 millions de dollars (0,50 $ par action après dilution) au troisième trimestre de 2013, comparativement à 27 millions de dollars (0,59 $ par action après dilution) au trimestre comparable l’an dernier et à 53 millions de dollars (0,99 $ par action après dilution) au trimestre précédent. Pour le troisième trimestre de 2013, le résultat net comprend un recouvrement d’impôt non récurrent exceptionnel de 9 millions de dollars (0,17 $ par action après dilution).

« Je suis satisfait des résultats que nous avons réussi à dégager au troisième trimestre, en dépit de la volatilité des prix des panneaux OSB prévalant en Amérique du Nord cette année », a indiqué Barrie Shineton, président et chef de la direction. « Depuis le printemps, les prix ont fait l’objet d’un rajustement de 45 %; or, même aux niveaux plus modérés actuels, nous continuons de générer des flux de trésorerie disponibles intéressants. Les prix des panneaux OSB ont atteint un creux en septembre, et nous assistons maintenant à une remontée positive graduelle qui, à mon avis, se poursuivra jusqu’au quatrième trimestre. La demande de nos clients demeure forte, leurs stocks sont au plus juste, et le carnet de commandes de Norbord est généreusement pourvu pour quatre semaines. »

« En Europe, les marchés des panneaux continuent à reprendre de la vigueur, particulièrement celui des panneaux OSB, et nos usines fonctionnent à plein régime. De toute évidence, la reprise dans le secteur du logement est bel et bien amorcée dans nos principaux marchés au Royaume-Uni et en Allemagne. »

« En terminant, je suis également heureux que le conseil ait déclaré un autre dividende trimestriel, ce qui reflète notre optimisme soutenu par rapport aux marchés de l’habitation aux États-Unis et en Europe et aux principes fondamentaux solides de l’industrie des panneaux OSB. »

Conditions du marché

En cumul annuel jusqu’au mois d’août, le nombre de mises en chantier et de permis émis aux États-Unis a respectivement progressé de 23 % et de 21 % par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. Selon les prévisions consensuelles des économistes du secteur du logement aux États-Unis, le nombre de mises en chantier devrait s’établir à un peu moins de 950 000 en 2013. Bien que ce chiffre soit légèrement inférieur à leurs prévisions antérieures situant le nombre de mises en chantier à 1,0 million, il demeure à 20 % au-dessus du niveau de l’an dernier.

Après une sévère correction au début de l’année, les prix des panneaux de la région nord‑centre en Amérique du Nord ont été relativement stables au troisième trimestre, alors que les prix de la région sud-est se sont orientés davantage en baisse en août. Le prix de référence moyen des panneaux OSB de la région nord-centre a atteint 252 $ le millier de pieds carrés (Mpi2) (7⁄16 po) au cours du trimestre, contre 347 $ le Mpi2 au trimestre précédent et 313 $ le Mpi2 pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Dans la région sud-est, où se trouve environ 55 % de la capacité de production nord-américaine de Norbord, le prix de référence moyen a atteint 207 $ le Mpi2 au troisième trimestre, comparativement à 313 $ le Mpi2 au trimestre précédent et à 274 $ le Mpi2 au trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’écart de prix plus prononcé qu’à l’habitude reflète à la fois l’incidence des activités de redémarrage de l’industrie des panneaux OSB dans la région du sud-est et la reprise relativement plus lente dans le secteur du logement dans cette région.

Au troisième trimestre, les prix des panneaux européens étaient de 7 % plus élevés que ceux du trimestre comparable de l’exercice précédent et avaient gagné 2 % en glissement trimestriel. Les marchés des panneaux OSB et des panneaux de particules continuent de générer de bons résultats, les prix des deux produits ayant progressé de 8 % par rapport au trimestre correspondant de l’an dernier. Les prix des panneaux OSB et des panneaux de particules ont respectivement gagné 3 % et 2 % par rapport au trimestre précédent. Les prix des panneaux MDF ont augmenté de 4 % comparativement à la période correspondante de l’exercice précédent et sont demeurés relativement stables par rapport au deuxième trimestre.

Performance

En Amérique du Nord au troisième trimestre, les volumes d’expédition des panneaux OSB de Norbord ont progressé de 11 % d’un exercice à l’autre et de 9 % en glissement trimestriel en raison d’un meilleur rendement d’exploitation des usines et de l’augmentation des volumes de production à l’usine de Jefferson, au Texas. Les usines de panneaux OSB de Norbord ont fonctionné à environ 80 % de leur puissance installée, contre 75 % au trimestre précédent et 70 % au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

À l’exclusion des deux usines mises en veilleuse, la production de Norbord a atteint environ 100 % de sa capacité déclarée, alors qu’elle s’établissait à 105 % au trimestre précédent et était la même il y a un an. Les deux trimestres comparatifs ne tiennent pas compte de l’usine de Jefferson, remise en service à la fin de juin 2013 et qui représente 9 % de la capacité de production de panneaux OSB nord-américains de la Société, soit 4,4 milliards de pieds carrés (3/8‑po). Norbord continuera de surveiller la conjoncture des marchés, mais ne prévoit pas pour le moment redémarrer en 2014 son usine de Huguley, en Alabama, ni celle de Val-d’Or, au Québec, où la production a été suspendue.

Les coûts de production unitaires décaissés par panneau OSB de Norbord en Amérique du Nord (exclusion faite des régimes de participation aux bénéfices des usines) ont augmenté de 8 % en glissement annuel. Exclusion faite de l’incidence de la hausse des prix des matières premières et des frais de redémarrage de l’usine de Jefferson, les coûts unitaires n’ont augmenté que de 4 % par rapport à l’exercice précédent. Le reste de l’augmentation des coûts unitaires est surtout imputable à la hausse des prix des fournitures et d’entretien. En glissement trimestriel, les coûts unitaires ont diminué de 4 %, en raison du recul des coûts des fournitures et d’entretien, de la hausse des volumes de production et de la baisse des frais de redémarrage à l’usine de Jefferson.

En Europe, les volumes d’expédition de panneaux sont demeurés inchangés d’un exercice à l’autre. Les expéditions totales, y compris celles de meubles en pièces détachées, ont diminué de 3 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent et de 5 % par rapport au trimestre précédent, reflétant le ralentissement estival habituel. Les usines de panneaux européens de Norbord ont fonctionné à environ 95 % de leur rendement aux troisièmes trimestres de 2013 et de 2012, contre 100 % au trimestre précédent.

Les usines de Norbord continuent de générer des résultats positifs grâce au programme d’amélioration des marges (PAM) de la Société. Cependant, les avantages découlant d’une productivité accrue et d’une combinaison plus riche de produits à valeur ajoutée ont été contrebalancés par une hausse des coûts des fournitures et d’entretien.

Les dépenses en immobilisations ont totalisé 45 millions de dollars en cumul annuel, soit 32 millions de dollars de plus qu’à l’exercice précédent. L’augmentation est principalement imputable aux dépenses en immobilisations liées au redémarrage de l’usine de Jefferson qui a été réalisé en juin 2013. Pour 2013, Norbord a estimé que ses dépenses en immobilisations atteindraient 70 millions de dollars, y compris quelque 16 millions de dollars pour l’usine de Jefferson, contre 26 millions de dollars en 2012.

Le fonds de roulement d’exploitation s’est établi à 66 millions de dollars, comparativement à 77 millions de dollars à la fin du trimestre correspondant du dernier exercice et à 86 millions de dollars au trimestre précédent. La baisse par rapport aux deux trimestres comparatifs est essentiellement imputable au calendrier des paiements des dettes fournisseurs.

À la fin du trimestre, Norbord disposait de liquidités inutilisées de 580 millions de dollars, y compris 239 millions de dollars en espèces. La valeur corporelle nette de la Société était de 519 millions de dollars, et le ratio d’endettement fondé sur la valeur comptable s’établissait à 28 %, ce qui satisfait largement aux engagements bancaires.

Dividendes

Le conseil d’administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,60 $ CA par action ordinaire, payable le 21 décembre 2013 aux actionnaires inscrits le 1er décembre 2013.

Renseignements complémentaires

Veuillez prendre note que la lettre aux actionnaires, le communiqué, le rapport de gestion, les états financiers non audités consolidés et les notes afférentes aux états financiers pour le troisième trimestre de 2013 de Norbord ont été déposés sur SEDAR (www.sedar.com) et sont accessibles dans la rubrique destinée aux investisseurs sur le site Web de la Société à l’adresse www.norbord.com. Les actionnaires sont invités à lire ces documents.

Conférence téléphonique

Norbord tiendra une conférence téléphonique destinée aux analystes et aux investisseurs institutionnels le vendredi 1er novembre 2013, à 11 h, HE. La conférence sera diffusée en direct sur Internet aux adresses www.norbord.com et www.newswire.ca. Un enregistrement sera disponible environ une heure après la conférence, et ce, jusqu’au 1er décembre 2013; pour y accéder, veuillez composer le 1-888-203-1112 ou le 647-436-0148. Le code d’accès est 9776176. Un enregistrement audio et une transcription écrite seront également disponibles sur le site Web de Norbord.

Norbord

Norbord inc. est un producteur international de panneaux dérivés du bois qui possède des actifs de 1 milliard de dollars et qui emploie environ 1 900 personnes dans 13 usines aux États-Unis, en Europe et au Canada. Norbord est l’un des plus grands producteurs mondiaux de panneaux à copeaux orientés (OSB). En plus des panneaux OSB, Norbord fabrique des panneaux de particules, des panneaux de fibres de densité moyenne (MDF) et des produits connexes à valeur ajoutée. Norbord est une société ouverte et ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto sous les symboles NBD et NBD.WT.

Renseignements :
Heather Colpitts
Gestionnaire, Affaires de la Société
Tél. : 416-365-0705
info@norbord.com

Le présent communiqué comprend des énoncés prospectifs au sens des lois applicables, y compris des énoncés à l’égard de notre stratégie, de nos projets et plans, de notre performance financière ou opérationnelle future, ainsi que d’autres énoncés qui expriment les attentes ou les estimations de la direction quant à la performance future. Les énoncés prospectifs se reconnaissent souvent, mais pas toujours, à l’emploi de verbes au futur et au conditionnel, à des expressions comme « s’attendre à », « croire », « prévoir », « probablement », « favoriser », « cibler », « envisager », « continuer », « suggérer », « avoir l’intention de », « devoir », « sembler », « faire », « ne pas faire », « planifier », « pouvoir », ou à leur forme négative, ainsi qu’à d’autres expressions qui constituent des prévisions, qui laissent entendre que des événements ou des tendances pourraient survenir et qui ne concernent pas des sujets de nature historique. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, la performance ou les réalisations réels de Norbord diffèrent considérablement de ceux avancés ou suggérés dans les énoncés prospectifs.

Bien que Norbord soit d’avis que ces énoncés prospectifs sont fondés sur des bases raisonnables, les lecteurs devraient faire preuve de prudence et ne pas accorder une confiance indue à de tels renseignements prospectifs. En raison de leur nature, les renseignements prospectifs comportent de nombreuses hypothèses, des risques inhérents et des incertitudes, généraux ou particuliers, qui contribuent à la possibilité que les prédictions, prévisions et autres énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux exprimés, explicitement ou implicitement, par les énoncés prospectifs sont notamment les suivants : la conjoncture économique en général; les risques inhérents à la concentration des produits; l’incidence de la concurrence et des pressions en matière d’établissement des prix; les risques inhérents au fait de dépendre des clients; les incidences des variations de prix et de la disponibilité des intrants manufacturiers; les risques inhérents à une industrie à prédominance de capital; ainsi que d’autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés auprès des organismes canadiens de réglementation sur les valeurs mobilières.

Sauf si la loi l’exige, Norbord ne prend pas la responsabilité de réviser quelque énoncé prospectif que ce soit, à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou pour toute autre raison, ni de mettre à jour ou de réviser publiquement la liste des facteurs donnée ci‑dessus ayant une incidence sur ces renseignements. Veuillez consulter la « Mise en garde concernant les énoncés prospectifs » de la notice annuelle datée du 1er mars 2013 et la section « Énoncés prospectifs » du rapport de gestion 2012 daté du 30 janvier 2013, ainsi que le rapport de gestion du troisième trimestre 2013 daté du 31 octobre 2013.