Norbord présente ses résultats de 2016 et déclare un dividende trimestriel

Feb 3, 2017 | Posted in Nouvelles, Nouvelles d'entreprise

Note : Les données financières sont exprimées en dollars US, sauf indication contraire.

FAITS SAILLANTS DE 2016

  • Bénéfice ajusté de 2,03 $ par action, dilué, une amélioration de 2,20 $ par rapport à 2015
  • BAIIA ajusté de 383 millions de dollars, plus du triple par rapport à 2015
  • Le prix de référence moyen des panneaux OSB dans la région nord-centre s’est établi à 269 $ le Mpi2, en hausse de 29 % par rapport à 2015
  • Records de production annuels dans sept usines
  • Les usines de panneaux nord-américaines ont tourné à environ 94 % de leur capacité, en hausse par rapport à 88 % en 2015
  • La cible de 45 millions de dollars en synergies de fusion (cumulatives, annualisées) pleinement atteinte dans les 18 mois suivant la clôture de l’opération
  • Au Québec, échange de l’usine de Val-d’Or contre l’usine de Chambord de Louisiana-Pacific
  • Lancement de la modernisation et de l’agrandissement de l’usine de panneaux OSB d’Inverness, en Écosse; le redémarrage devrait avoir lieu au second semestre de 2017
  • Structure à double cotation des actions de Norbord à la Bourse de New York; le symbole boursier est maintenant « OSB » 

TORONTO, ON (le 3 février 2017) – Norbord inc. (TSX et NYSE : OSB) a déclaré aujourd’hui un BAIIA ajusté de 114 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2016, comparativement à 114 millions de dollars au trimestre précédent et à 57 millions de dollars au quatrième trimestre de 2015. Pour l’exercice 2016, Norbord a comptabilisé un BAIIA ajusté de 383 millions de dollars, contre 122 millions de dollars en 2015, en raison d’une augmentation des prix des panneaux OSB en Amérique du Nord et des volumes d’expédition. Les activités nord-américaines ont généré un BAIIA ajusté de 352 millions de dollars, contre 95 millions de dollars à l’exercice précédent, et les activités européennes ont enregistré un BAIIA ajusté de 41 millions de dollars, contre 38 millions de dollars à l’exercice précédent.

« L’année 2016 s’est avérée excellente pour Norbord et nous avons plus que triplé notre BAIIA ajusté par rapport à l’exercice précédent », a déclaré Peter Wijnbergen, président et chef de la direction de Norbord. « Les mises en chantier d’habitations aux États-Unis ont poursuivi leur remontée soutenue, ce qui s’est traduit par une augmentation de la demande et des prix des panneaux OSB en Amérique du Nord. Nos résultats se sont inscrits en hausse pour un huitième trimestre consécutif au quatrième trimestre de 2016, le ralentissement saisonnier de la demande dans le secteur de la construction ayant été moins prononcé qu’en temps normal. Les stocks des distributeurs restent limités et la demande à l’échelle de nos marchés de base demeure solide, ce qui nous place dans une bonne position en ce début de 2017. »

« En 2016, les usines de Norbord en Amérique du Nord comme en Europe ont continué à générer de solides résultats d’exploitation, sept d’entre elles ayant établi des records de production annuels. La cible de 45 millions de dollars des synergies de fusion a été entièrement réalisée, ce qui témoigne des extraordinaires efforts déployés à l’échelle de la société pour concrétiser rapidement l’intégration de Norbord et d’Ainsworth et profiter des occasions de réduction de coûts, d’optimisation des ventes et de la logistique et de partage des meilleures pratiques. »

« En Europe, le BAIIA ajusté (en dollars américains) de nos activités liées aux panneaux est resté stable pour un 27e trimestre de suite, malgré l’incidence de la dépréciation de la livre sterling liée au Brexit. Les panneaux OSB gagnent de plus en plus de parts de marché par rapport au contreplaqué, raison pour laquelle la demande a augmenté de plus de 10 % au Royaume-Uni et en Allemagne, deux de nos marchés clés. Le projet de modernisation et d’agrandissement de notre usine de panneaux OSB d’Inverness, en Écosse, qui vise à répondre à cette augmentation rapide de la demande, progresse selon l’échéancier et les budgets prévus et le redémarrage devrait avoir lieu au cours de la deuxième moitié de cette année. »

Au quatrième trimestre de 2016, Norbord a comptabilisé un résultat ajusté de 55 millions de dollars ou 0,64 $ par action (de base et dilué), comparativement à 58 millions de dollars ou 0,68 $ par action, de base (0,67 $ par action, dilué) au troisième trimestre de 2016, et 16 millions de dollars ou 0,19 $ par action (de base et dilué) au quatrième trimestre de 2015. Pour l’exercice 2016, la Société a comptabilisé un résultat ajusté de 175 millions de dollars ou 2,04 $ par action, de base (2,03 $ par action, dilué), contre une perte ajustée de 14 millions de dollars ou 0,17 $ par action (de base et diluée) en 2015, qui incluait un certain nombre de charges exceptionnelles liées à la fusion. Les bénéfices ajustés/pertes ajustées ne tiennent pas compte des éléments non récurrents et utilisent un taux d’imposition normalisé :

(en millions de dollars)

T4 2016

T3 2016

T4 2015

2016

2015

Résultat net

61

55

13

183

(56)

Ajusté pour :    
 Profit sur l’échange d’actifs

(16)

(16)

 Coûts de la fusion

8

 Coûts engagés pour réaliser les synergies de la fusion

1

4

3

8

7

 Coûts liés à l’incendie à l’usine de High Level

1

 Coût lié au remboursement anticipé de dette

25

 Perte de réévaluation des billets d’Ainsworth

24

 Charge (recouvrement) d’impôt déclaré(e)

29

19

6

61

(27)

Résultat net ajusté avant impôt

75

78

22

237

(19)

 (Charge) recouvrement d’impôt au taux prévu par la loi

(20)

(20)

(6)

(62)

5

Résultat net ajusté

55

58

16

175

(14)

 

Conditions du march

En Amérique du Nord, le nombre de mises en chantier d’habitations aux États-Unis a atteint environ 1,17 million en 2016, soit une hausse de 5 % par rapport à 1,11 million en 2015, et le taux annuel désaisonnalisé de délivrance de permis en décembre, indicateur prospectif, s’est établi à 1,21 million. Le nombre de mises en chantier de maisons unifamiliales, qui consomment environ trois fois plus de panneaux OSB que les habitations multifamiliales, a augmenté de 9 % en 2016. D’après les économistes analysant le secteur du logement aux États-Unis, les mises en chantier devraient s’établir autour de 1,25 million en 2017, soit une amélioration de 7 % en glissement annuel.

Selon l’APA – The Engineered Wood Association, la production nord-américaine de panneaux OSB, qui reflète la demande auprès des usines du secteur, s’est accrue de 7 % en 2016, à environ 21,8 Gpi2 (3/8 po), ce qui correspond à 88 % de la capacité de production du secteur. En comparaison, la production s’était établie à 83 % des capacités en 2015.

Les prix de référence des panneaux OSB nord-américains ont augmenté significativement au cours de l’année, les activités de construction d’habitations neuves et la demande de panneaux OSB ayant continué de s’améliorer. Le prix dans la région nord-centre a oscillé entre un creux de 213 $ le Mpi2 (7/16 po) en février et un sommet de 310 $ à l’été, pour une moyenne de 269 $ en 2016, soit une hausse de 29 % par rapport à 209 $ en 2015. Le tableau suivant résume les prix de référence des panneaux OSB ($/Mpi2-7/16 po) par région pour les périodes indiquées :

Région nord-américaine

% de la capacité d’exploitation de Norbord

T4 2016

T3 2016

T4 2015

2016

2015

Nord-centre

16 %

285

301

242

269

209

Sud-est

33 %

263

256

221

245

187

Ouest canadien

32 %

236

265

204

234

169

En Europe, les principaux marchés de panneaux de Norbord sont demeurés vigoureux, le Royaume-Uni et l’Allemagne ayant enregistré une croissance de la demande de panneaux OSB dans les deux chiffres. Au Royaume-Uni, où se trouvent trois des quatre usines européennes de Norbord, le PIB a progressé à un taux de 2 %, le taux de chômage est passé sous la barre des 5 % et les activités de mises en chantier d’habitations sont demeurées solides. En Allemagne, premier marché européen continental de Norbord, les mises en chantier d’habitations ont augmenté de 16 % pour une huitième année de croissance consécutive.

Les prix déclarés des panneaux européens exprimés en dollars américains se sont ressentis de la dépréciation marquée de la livre sterling à la suite du référendum sur le « Brexit » au mois de juin. En monnaie locale, les prix des panneaux OSB ont chuté de 5 % en moyenne au Royaume-Uni, mais ils sont en hausse d’environ 5 % par rapport aux creux atteints au lendemain du Brexit. Sur le territoire continental, les prix des panneaux OSB ont légèrement progressé en moyenne, après un raffermissement au premier semestre et un affaiblissement au second semestre de 2016. Les prix des panneaux de particules et des panneaux de fibres à densité moyenne (MDF) au Royaume-Uni ont diminué de 4 % en raison de la composition du chiffre d’affaires.

Performance

Au quatrième trimestre en Amérique du Nord, les volumes d’expédition de panneaux OSB ont augmenté de 9 % par rapport au troisième trimestre et de 10 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Pour l’exercice, les expéditions ont augmenté de 7 % par rapport à l’exercice précédent. Les usines de panneaux OSB en exploitation de Norbord ont fonctionné à 94 % de la capacité au cours de l’exercice (exclusion faite des deux usines où la production a été suspendue de Huguley, en Alabama, et de Chambord, au Québec), ce qui constitue une hausse par rapport à 88 % en 2015 et reflète l’augmentation des volumes d’expédition. Des records de production annuels ont été établis dans cinq des usines de panneaux OSB nord-américaines de la Société.

Pour l’exercice, les coûts de production décaissés par panneau OSB en Amérique du Nord par Norbord ont diminué de 3 % par rapport à 2015 en raison de l’augmentation des volumes de production, de la diminution de l’utilisation de matières premières, de la baisse des prix de la résine et de l’énergie, et de la dépréciation du dollar canadien. Bien que les prix moyens de la résine aient diminué au cours de l’exercice par rapport à l’année précédente, ils ont légèrement progressé au cours de la seconde moitié de 2016.

En Europe, les volumes d’expédition ont progressé de 2 % par rapport à l’exercice précédent. Toutes les usines de panneaux européennes ont tourné à plein régime au cours de l’année, exclusion faite des fermetures aux fins d’entretien et pendant les jours de congé, puisque la production s’est établie à 99 % de la capacité en 2016, contre 97 % en 2015, ce qui est conforme à l’augmentation des volumes d’expédition. Les deux usines de panneaux OSB ont établi des records de production annuels.

En 2016, les usines de Norbord ont enregistré des profits de 15 millions de dollars au titre du Programme d’amélioration des marges (PAM), principalement grâce à une productivité accrue et à une utilisation moindre de matières premières, et malgré une augmentation des coûts liés à l’entretien. Les profits au titre du PAM sont mesurés par rapport à l’exercice précédent selon des prix et des taux de change constants.

Au troisième trimestre de 2016, dans les 18 mois suivant la clôture de l’opération, Norbord avait dégagé la totalité de sa cible de 45 millions de dollars en synergies cumulatives (taux courant annualisé) de la fusion. Des coûts non récurrents de 15 millions de dollars ont été engagés pour obtenir ces synergies. En plus de ces synergies, la fusion permet à la Société d’éviter d’importants décaissements qu’elle aurait autrement été obligée d’effectuer dans le cadre de projets d’immobilisations. Norbord estime que les coûts en capital qu’elle a ainsi réussi à éviter représentent 35 millions de dollars, ce qui comprend l’utilisation d’actifs anciennement non utilisés à l’échelle de la Société. Comme la cible des synergies découlant de la fusion est pleinement atteinte, Norbord continuera à rendre compte des progrès des initiatives d’amélioration continue réalisés au moyen du PAM.

En janvier 2016, le conseil d’administration a approuvé un investissement de 135 millions de dollars d’ici deux ans en vue de moderniser et d’agrandir l’usine de panneaux OSB de la Société à Inverness, en Écosse. Les travaux sur place ont débuté durant le deuxième trimestre et la deuxième chaîne de pressage inutilisée de l’usine de Grande Prairie, en Alberta, a été déménagée à Inverness durant le troisième trimestre. Norbord prévoit que la nouvelle chaîne sera mise en service au second semestre de 2017, sans interruption de la capacité de production existante d’ici là.

Les dépenses en immobilisations ont totalisé 101 millions de dollars en 2016, dont 33 millions de dollars pour le projet d’Inverness, plusieurs projets de désengorgement et de réduction des coûts dans différentes usines de la Société, et des travaux supplémentaires en vue de rebâtir la chaîne de pressage à l’usine Huguley, en Alabama, où la production a été suspendue. Pour 2017, le budget d’investissement ordinaire de Norbord est de 90 millions de dollars. La Société compte également investir la majeure partie du montant de 102 millions de dollars restant, prévu au budget, pour réaliser le projet d’Inverness. Un montant de 30 millions de dollars sera encore nécessaire pour accomplir les travaux de remise à neuf requis à Huguley, une fois que la décision de redémarrer l’usine aura été prise.

Le fonds de roulement d’exploitation a diminué de 7 millions de dollars au cours de l’exercice pour s’établir à 118 millions de dollars en fin d’exercice, en raison essentiellement de la hausse de la participation aux bénéfices des usines liée à l’augmentation des résultats et de la hausse des dépenses en immobilisations, en partie compensées par l’effet de l’augmentation des prix des panneaux OSB en Amérique du Nord et des volumes de ventes sur les créances clients. Le fonds de roulement continue d’être maintenu à des niveaux minimaux dans l’ensemble de la Société.

À la clôture de l’exercice, les liquidités inutilisées de Norbord s’établissaient à 506 millions de dollars, dont 161 millions de dollars en espèces et 345 millions de dollars en lignes de crédit inutilisées. La valeur corporelle nette de la Société se chiffrait à 905 millions de dollars et le ratio d’endettement fondé sur la valeur comptable, à 41 %, des ratios largement conformes aux engagements bancaires. La Société a l’intention de rembourser définitivement ses 200 millions de dollars de billets garantis de premier rang 7,70 % à l’échéance en février 2017.

Échange d’usines au Québec

Le 3 novembre 2016, la Société a conclu une entente avec Louisiana-Pacific Corporation (LP) portant sur l’échange d’usines de panneaux OSB dans la province de Québec. Norbord a échangé la propriété de son usine à Val-d’Or contre l’usine de LP à Chambord. Les deux usines ont réduit leur production depuis quelques années. L’usine de Chambord a une capacité de production déclarée de 470 millions de pieds carrés (3/8 po) et l’usine de Val-d’Or a une capacité de production déclarée de 340 millions de pieds carrés (3/8 po). Un gain comptable de 12 millions de dollars (avant impôt) a été constaté à la signature de l’entente.

Dividendes

Le conseil d’administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,10 $ CA par action ordinaire, payable le 21 mars 2017 aux actionnaires inscrits le 1er mars 2017.

Les dividendes de Norbord sont déclarés en dollars canadiens. Les actionnaires inscrits et les propriétaires réels peuvent choisir de recevoir leurs dividendes en dollars canadiens ou le montant équivalent en dollars américains. À moins qu’ils ne demandent à recevoir le montant équivalent en dollars américains, les actionnaires continueront de recevoir les dividendes en dollars canadiens. Le montant équivalent en dollars américains des dividendes sera calculé en fonction du taux de change de midi de la Banque du Canada à la date de clôture des registres ou, si la date de clôture des registres tombe une fin de semaine ou un jour férié, du taux de change de midi de la Banque du Canada le jour ouvrable précédent.

Les actionnaires inscrits souhaitant recevoir le montant équivalent en dollars américains sont invités à communiquer avec l’agent des transferts de Norbord, Société de fiducie CST, par téléphone, au 1 800 387-0825, ou par courriel, à inquiries@canstockta.com. Les propriétaires réels (c.-à-d. qui ont confié la détention de leurs actions de Norbord à une firme de courtage) sont invités à communiquer avec le courtier détenant leurs actions.

La politique de dividendes variables de Norbord cible le paiement aux actionnaires d’une partie des flux de trésorerie disponibles en fonction de la situation financière de la Société, de ses résultats d’exploitation, de ses flux de trésorerie, de ses besoins en capitaux et des restrictions en vertu des lignes de crédit bancaire renouvelables de la Société, de même que des perspectives du marché pour les principaux produits de la Société et des conditions commerciales et économiques plus générales, entre autres facteurs. Le conseil conserve le pouvoir discrétionnaire de modifier la politique de dividendes de la Société, de la façon et au moment qu’il juge nécessaire ou opportun à l’avenir. Pour ces raisons, entre autres, le conseil peut, à sa discrétion, décider d’augmenter, de maintenir, de diminuer, de suspendre ou de discontinuer le paiement de dividendes en espèces à l’avenir.

Journée des investisseurs

Norbord organise une journée des investisseurs à son usine de Joanna, en Caroline du Sud, le jeudi 2 mars 2017. L’événement comprendra une visite de l’usine ainsi qu’une présentation par les membres de la haute direction. Pour des raisons de sécurité et de logistique, le nombre de places et l’accès au site seront limités. Pour vous inscrire, veuillez envoyer un courriel à Cathy Pett à l’adresse cathy.pett@norbord.com. La présentation de la journée des investisseurs sera disponible sur le site Web de Norbord le 2 mars 2017.

Renseignements complémentaires

Veuillez prendre note que la lettre aux actionnaires, le communiqué, le rapport de gestion, les états financiers audités consolidés annuels et les notes complémentaires des états financiers pour l’exercice 2016 de Norbord ont été déposés sur SEDAR (www.sedar.com) et sur EDGAR (www.sec.gov) et sont accessibles dans la rubrique destinée aux investisseurs sur le site Web de la Société à l’adresse www.norbord.com. Il est également possible de consulter sur le site Web de la Société des documents de présentation contenant des informations historiques et prospectives au sujet de Norbord, y compris des documents renfermant des renseignements complémentaires sur les résultats financiers de la Société. Les actionnaires sont invités à lire ces documents.

Conférence téléphonique

Norbord tiendra une conférence téléphonique destinée aux analystes et aux investisseurs institutionnels le vendredi 3 février 2017, à 11 h, heure de l’Est. La conférence sera diffusée en direct sur Internet aux adresses www.norbord.com et www.newswire.ca. Une présentation connexe sera accessible avant le début de la conférence à la section « Investisseurs/Conférence téléphonique » du site Web de Norbord. Un enregistrement sera disponible environ une heure après la conférence jusqu’au 5 mars 2017; pour l’écouter, il suffit de composer le 1 888 203-1112 ou le 647 436-0148 (mot de passe 9813676 et NIP 4941). Un enregistrement audio et une transcription écrite seront également disponibles sur le site Web de Norbord.

Norbord

Norbord inc. est un important producteur international de panneaux dérivés du bois et le principal producteur mondial de panneaux à copeaux orientés (panneaux OSB). En plus des panneaux OSB, Norbord fabrique des panneaux de particules, des panneaux de fibres de densité moyenne et des produits connexes à valeur ajoutée. Norbord possède des actifs d’environ 1,8 milliard de dollars et emploie quelque 2 600 personnes dans 17 usines aux États-Unis, au Canada et en Europe. Norbord est une société ouverte dont les actions sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole NBD.

Renseignements :
Robin Lampard
Gestionnaire principale, Affaires de la Société
Tél. : 416 365-0705
info@norbord.com

Le présent communiqué comprend des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables, y compris des énoncés à l’égard de notre stratégie, de nos projets et plans, de notre performance financière ou opérationnelle future, ainsi que d’autres énoncés qui expriment les attentes ou les estimations de la direction quant à la performance future. Les énoncés prospectifs se reconnaissent souvent, mais pas toujours, à l’emploi de verbes au futur et au conditionnel, à des expressions comme « s’attendre à », « croire », « prévoir », « probablement », « favoriser », « cibler », « envisager », « continuer », « suggérer », « avoir l’intention de », « devoir », « sembler », « faire », « ne pas faire », « planifier », « pouvoir », ou à leur forme négative, ainsi qu’à d’autres expressions qui constituent des prévisions, qui laissent entendre que des événements ou des tendances pourraient survenir et qui ne concernent pas des sujets de nature historique. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de Norbord diffèrent considérablement de ceux avancés ou suggérés dans les énoncés prospectifs.

Bien que Norbord soit d’avis que ces énoncés prospectifs sont fondés sur des bases raisonnables, les lecteurs devraient faire preuve de prudence et ne pas accorder une confiance indue à de tels renseignements prospectifs. En raison de leur nature, les renseignements prospectifs comportent de nombreuses hypothèses, des risques inhérents et des incertitudes, généraux ou particuliers, qui contribuent à la possibilité que les prédictions, prévisions et autres énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux exprimés, explicitement ou implicitement, par les énoncés prospectifs sont les suivants : les hypothèses au sujet de la conjoncture économique et financière aux États-Unis, en Europe, au Canada et à l’échelle mondiale; les risques inhérents à la concentration des produits et au caractère cyclique; l’incidence de la concurrence et des pressions en matière d’établissement des prix; les risques inhérents au fait de dépendre de clients; les incidences des variations de prix et de la disponibilité des intrants manufacturiers; les risques inhérents à une industrie à prédominance de capital; la capacité de réaliser des synergies; ainsi que d’autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières.

Sauf si la législation applicable l’exige, Norbord ne prend pas la responsabilité de réviser quelque énoncé prospectif que ce soit, qu’il soit sous forme verbale ou écrite, que la Société peut faire de temps à autre, ou qui peut être fait en son nom, à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autrement, ni de mettre à jour ou de réviser publiquement la liste des facteurs ci-dessus ayant une incidence sur ces renseignements. Veuillez consulter la « Mise en garde concernant les énoncés prospectifs » de la notice annuelle datée du 27 janvier 2016 ainsi que la rubrique intitulée « Énoncés prospectifs » du rapport de gestion 2015 daté du 27 janvier 2016.

Norbord définit le BAIIA ajusté comme le résultat net conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS) avant charges financières, impôts, amortissement et autres éléments exceptionnels ou non récurrents, et le résultat net ajusté comme le résultat net établi conformément aux IFRS avant les éléments exceptionnels ou non récurrents et en utilisant un taux d’imposition normalisé. Le BAIIA ajusté et le résultat net ajusté sont des mesures financières non conformes aux IFRS, ils n’ont pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et, par conséquent, on ne peut les comparer à des mesures semblables présentées par d’autres sociétés. Se reporter à la rubrique « Mesures financières non conformes aux IFRS » du rapport de gestion 2015 de Norbord en date du 27 janvier 2016 pour un rapprochement quantitatif du BAIIA ajusté au résultat net (la mesure IFRS la plus directement comparable).