NORBORD REPORTS 2014 RESULTS; DECLARES QUARTERLY DIVIDEND

Jan 28, 2015 | Posted in Nouvelles, Nouvelles d'entreprise

Note : Les données financières sont exprimées en dollars US, sauf indication contraire.

FAITS SAILLANTS DE 2014

  • Résultat net par action (dilué) de 0,48 $ pour l’exercice, sur un BAIIA ajusté de 90 millions de dollars
  • Profits de 24 millions de dollars découlant du Programme d’amélioration des marges
  • Records de production annuels dans six des 11 usines en exploitation; volume de production en hausse de 6 %
  • Montant de 116 millions de dollars versé en dividendes aux actionnaires en 2014; déclaration d’un dividende trimestriel de 0,25 $ CA par action, payable aux actionnaires inscrits le 1er mars 2015
  • Taux comptabilisable de 0,69, le meilleur à ce jour en matière de sécurité; prix Safest Company 2013 de l’APA
  • Fusion avec Ainsworth annoncée le mois dernier – les actionnaires des deux entreprises ont voté pour la transaction dans une proportion de 99 % le 27 janvier 2015

TORONTO, ON (le 28 janvier 2015) – Norbord inc. (TSX : NBD) a déclaré aujourd’hui un BAIIA ajusté de 90 millions de dollars pour 2014, contre 287 millions de dollars en 2013, les prix de référence des panneaux à copeaux orientés (OSB) nord-américains ayant reculé de 31 %. Les activités nord‑américaines ont généré un BAIIA ajusté de 54 millions de dollars, contre 255 millions de dollars à l’exercice précédent, et les activités européennes ont enregistré un BAIIA ajusté de 47 millions de dollars, contre 46 millions de dollars à l’exercice précédent. Au quatrième trimestre de 2014, Norbord a inscrit un BAIIA ajusté de 15 millions de dollars, montant inchangé par rapport au trimestre précédent et inférieur de 14 millions de dollars par rapport à celui du quatrième trimestre de 2013.

« Le secteur du logement des États-Unis poursuit sa reprise, bien que plus graduellement que prévu initialement. Cette situation a mis de la pression sur le marché nord-américain des panneaux OSB, qui à son tour a eu une incidence sur nos résultats financiers », a souligné Peter Wijnbergen, président et chef de la direction de Norbord. « Cependant, les usines de Norbord en Amérique du Nord comme en Europe ont généré d’excellents résultats d’exploitation cette année, six usines établissant des records de production annuels. Nous avons obtenu des profits de 24 millions de dollars dans le cadre du Programme d’amélioration des marges, grâce aux efforts assidus déployés à l’échelle de notre entreprise pour réduire nos coûts de fabrication et rehausser la productivité. En Europe, nos activités liées aux panneaux ont connu une autre excellente année malgré un environnement macroéconomique difficile. »

« Je demeure optimiste quant à l’évolution future des reprises amorcées du secteur du logement dans l’ensemble de nos principaux marchés. Si l’on se fie à la rétroaction de la clientèle, la chaîne d’approvisionnement de panneaux OSB nord-américaine est allégée, ce qui devrait contribuer à dynamiser la demande alors qu’approche la saison de construction printanière. Je suis persuadé que nos activités européennes continueront à générer des résultats solides, et ce, en dépit des tensions exercées au sein des marchés continentaux des panneaux OSB, alors que l’utilisation des panneaux OSB comme produit de substitution s’accélère et que l’économie de notre marché le plus important, le Royaume-Uni, surpasse le reste de l’Europe. »

« Conformément à l’annonce en ce sens faite hier, je suis ravi d’annoncer que plus de 99 % de l’ensemble des actionnaires et plus de 98 % des actionnaires minoritaires ont voté pour la fusion proposée avec Ainsworth. Nous sommes impatients de concrétiser notre projet qui consiste à donner naissance à une société de produits du bois d’envergure mondiale axée sur la fabrication de panneaux OSB à l’échelle de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie. »

Pour l’exercice 2014, Norbord a inscrit un résultat net de 26 millions de dollars, ou 0,49 $ par action (0,48 $ par action, dilué), contre 149 millions de dollars, ou 2,92 $ par action (2,79 $ par action, dilué), en 2013. Pour le quatrième trimestre de 2014, la Société a enregistré un résultat net de 3 millions de dollars, ou 0,06 $ par action (de base et dilué), contre 2 millions de dollars, ou 0,04 $ par action (de base et dilué), au trimestre correspondant de 2013. Les résultats nets déclarés comprenaient les éléments exceptionnels suivants :

(en millions de dollars)

2014

2013

T4-2014

T3-2014

T4-2013

Résultat net avant éléments exceptionnels

19

147

1

9

Coûts liés au regroupement avec Ainsworth

(5)

(5)

Coûts de remboursement anticipé des obligations de 2015, après impôt

 (16)

(16)

Recouvrements d’impôt non récurrents

12

18

7

5

9

Résultat net, comme déclaré

26

149

3

5

2

Conditions du marché

En 2014, le nombre de mises en chantier aux États-Unis a totalisé environ 1,01 million, en hausse de 9 % comparativement à 0,93 million en 2013. Le nombre de permis a également progressé, augmentant de 4 % en glissement annuel. Le nombre de mises en chantier de maisons unifamiliales, qui consomment environ trois fois plus de panneaux OSB que les habitations multifamiliales, a augmenté de 5 %. Selon les prévisions consensuelles des économistes qui analysent le secteur du logement aux États-Unis, les mises en chantier devraient s’établir autour de 1,15 million en 2015, ce qui constituerait une amélioration de 15 % en glissement annuel.

Le prix de référence moyen des panneaux OSB de la région nord-centre a atteint 218 $ le millier de pieds carrés (Mpi2) (7⁄16 po) en 2014, contre 315 $ en 2013, un recul de 97 $. La fourchette de négociation des prix de la région nord-centre est restée étroite pendant la majeure partie de 2014 – passant d’un sommet de 235 $ en mai pour s’établir à environ 220 $ pendant l’automne avant de terminer l’année à 205 $. Dans la région sud-est, où est concentrée plus de la moitié de la capacité de panneaux OSB nord-américaine de Norbord, les prix de référence moyens ont atteint 188 $ le Mpi2, contre 277 $ pour l’exercice précédent.

Au quatrième trimestre, le prix de référence moyen des panneaux OSB de la région nord-centre a atteint 216 $ le Mpi2, montant inchangé par rapport au trimestre précédent et en recul de 29 $ par rapport au quatrième trimestre de 2013. Dans la région sud-est, le prix moyen s’est établi à 181 $ le Mpi2 durant le trimestre, en hausse de 4 $ sur le trimestre précédent et en baisse de 11 $ par rapport au quatrième trimestre de 2013.

Les principaux marchés de panneaux européens de Norbord au Royaume-Uni, en Allemagne et au Benelux ont tous enregistré une croissance de la demande en 2014, en dépit des nouvelles économiques de plus en plus négatives provenant de la zone euro. Le Royaume-Uni, où se trouvent trois des quatre usines européennes de Norbord, a été à l’origine du redressement : le taux de chômage a reculé sous la barre des 6 %, la croissance du PIB a dépassé 2 % et les mises en chantier ont bondi de 17 % par rapport à l’an dernier, stimulées par les mesures d’incitation offertes aux nouveaux acheteurs et le regain de confiance des consommateurs. En Allemagne, le plus important marché européen continental de Norbord, les mises en chantier ont progressé de 5 %, pour une sixième année de croissance d’affilée.

En glissement annuel, les prix des panneaux de particules ont gagné 7 %, tandis que les prix des panneaux de fibres à densité moyenne (MDF), moins directement influencés par la reprise dans le secteur du logement, ont augmenté de 2 %. Toutefois, les prix des panneaux OSB ont reculé de 6 %, l’approvisionnement destiné à l’Europe de l’Est ayant été redirigé vers l’ouest en raison du conflit qui perdure en Ukraine.

Performance

En 2014, le rendement de Norbord en matière de sécurité a atteint un record, le taux OSHA (Occupational Safety and Health Administration) obtenu à l’échelle de l’entreprise s’établissant à 0,69. De plus, quatre usines ont terminé l’exercice sans la moindre blessure.

Pour l’exercice, les expéditions de panneaux OSB en Amérique du Nord ont augmenté de 5 % en glissement annuel. Les volumes d’expédition du quatrième trimestre étaient conformes à ceux du troisième trimestre et légèrement supérieurs à ceux du trimestre comparable de l’exercice précédent, la productivité accrue des usines ayant en partie atténué un calendrier de production réduit. Pour l’exercice, les usines de panneaux OSB en exploitation de Norbord ont fonctionné à environ 100 % de la capacité déclarée (exclusion faite des deux usines où la production a été suspendue de Huguley, en Alabama, et de Val-d’Or, au Québec), comparativement à 95 % en 2013. Des records de production annuels ont été établis dans trois des usines de panneaux OSB nord-américaines de la Société.

À compter de la fin de l’exercice 2014, la capacité nord-américaine annuelle déclarée de production de panneaux OSB de Norbord a été augmentée de 150 MMpi2 (3/8 po), ce qui reflète un important investissement destiné à la reconstruction de la salle de préparation du bois à l’usine de Joanna, en Caroline du Sud.

Les coûts de production décaissés par panneau OSB en Amérique du Nord par Norbord pour l’exercice (avant la participation aux bénéfices des usines) ont diminué de 1 % d’un exercice à l’autre, du fait d’une productivité accrue et des utilisations moindres de matières premières qui ont plus que compensé la majoration des prix des matières premières. Exclusion faite de l’incidence des prix plus élevés non contrôlables des matières premières, les coûts unitaires ont diminué de 3 %.

Norbord continue à rebâtir la chaîne de pressage à l’usine mise à l’arrêt de Huguley, en Alabama, en vue de son redémarrage futur. La Société n’a toutefois pas fixé de date de redémarrage, attendant d’être absolument certaine que les clients ont besoin de plus de produits. Pour le moment, Norbord ne prévoit pas redémarrer en 2015 son usine de Val-d’Or, au Québec, dont la production a été suspendue, mais continuera de surveiller les conditions du marché.

En Europe, les expéditions de panneaux ont progressé de 6 % d’un exercice à l’autre. La production a augmenté de 5 %, les usines de panneaux de Norbord ayant tourné à plein rendement en 2014, compte non tenu des fermetures aux fins d’entretien et pendant les jours de congé. Les usines européennes ont fonctionné à environ 105 % de la capacité déclarée en 2014, comparativement à 100 % en 2013. Des records de production annuels ont été établis aux deux usines de panneaux OSB, de même qu’aux chaînes de production de panneaux de particules et de panneaux MDF.

À compter de la fin de l’exercice 2014, la capacité européenne annuelle déclarée de Norbord a été augmentée d’un total de 170 MMpi2 (3/8 po), ce qui reflète les récents investissements et les efficiences d’exploitation accrues à la chaîne de particules de Cowie, en Écosse, à l’usine de panneaux OSB de Genk, en Belgique, et à l’usine de panneaux OSB d’Inverness, en Écosse.

En 2014, les usines de Norbord ont réalisé des profits de 24 millions de dollars au titre du Programme d’amélioration des marges (PAM), principalement grâce à une productivité accrue, à des utilisations moindres de matières premières et à une combinaison plus riche de produits à valeur ajoutée. Les retombées des récents investissements dans la technologie de tamisage des fines dans plusieurs usines et la reconstruction de la salle de préparation du bois à l’usine de Joanna, en Caroline du Sud, ont également contribué aux excellents résultats générés par le PAM cette année.

Les dépenses en immobilisations ont totalisé 78 millions de dollars en 2014 contre 83 millions de dollars en 2013, et ont englobé le projet de l’usine de Joanna, les travaux préliminaires en vue de rebâtir la chaîne de pressage à l’usine mise en veilleuse de Huguley, en Alabama, et d’autres projets stratégiques dans l’ensemble des usines de la Société. Au vu du rythme plus lent que prévu de la reprise au sein du secteur du logement des États-Unis, les autres investissements visant à préparer le redémarrage de l’usine de Huguley ont été différés à 2015 et plus tard. Après deux années marquées par d’importants investissements, les dépenses en immobilisations planifiées par Norbord en 2015 devraient être ramenées à 50 millions de dollars, ce qui inclut trois projets de tamisage des fines et d’autres projets de désengorgement et de réduction des coûts dans le cadre de la stratégie de réinvestissement de capitaux pluriannuelle de la Société.

Le fonds de roulement d’exploitation s’est accru de 21 millions de dollars durant l’exercice, s’établissant à 65 millions de dollars à la fin de l’exercice. Cette hausse était principalement imputable à la baisse des charges liées à la participation aux bénéfices des usines et au calendrier des paiements des dettes fournisseurs. Le fonds de roulement continue d’être maintenu à des niveaux minimaux dans l’ensemble de la Société.

À la fin de l’exercice, les liquidités inutilisées de Norbord s’établissaient à 367 millions de dollars, dont 25 millions de dollars en espèces et 342 millions de dollars en lignes de crédit inutilisées. La valeur corporelle nette de la Société s’élevait à 404 millions de dollars et le ratio d’endettement fondé sur la valeur comptable s’établissait à 51 %. Ces deux ratios satisfont largement aux engagements bancaires.

Dividendes

Le 8 décembre 2014, concurremment à l’annonce du regroupement avec Ainsworth Lumber Co. Ltd. (Ainsworth), la Société a également annoncé qu’elle anticipait que le conseil d’administration de la société issue du regroupement maintiendrait la politique de dividendes variables de Norbord. En tenant compte des possibilités de croissance et d’autres occasions intéressantes au chapitre des dépenses en immobilisations, et dans le but de maintenir la souplesse de la structure du capital de la société, le conseil de la Société a annoncé qu’il prévoit établir le montant du dividende trimestriel à 0,25 $ CA par action ordinaire pour le premier trimestre de 2015. Selon les modalités de l’entente d’arrangement conclue avec Ainsworth, la Société a convenu de ne pas verser plus de 0,25 $ CA par action ordinaire pour tout dividende trimestriel futur ayant une date de clôture des registres antérieure à la conclusion de la fusion; le conseil de l’entité fusionnée déterminera par la suite le niveau de dividendes approprié sur une base trimestrielle.

En conséquence, le 27 janvier 2015, le conseil de Norbord a déclaré un dividende trimestriel de 0,25 $ CA par action ordinaire, payable le 21 mars 2015 aux actionnaires inscrits le 1er mars 2015.

Le montant des dividendes futurs selon la politique de dividendes de la Société, ainsi que leur déclaration et leur paiement, dépendront de la situation financière de la Société, de ses résultats d’exploitation, de ses flux de trésorerie, de ses besoins en capitaux et des restrictions en vertu des lignes de crédit bancaire renouvelables existantes et des billets de premier rang de la Société, de même que des conditions commerciales et économiques plus générales, entre autres facteurs, et devront être conformes aux lois applicables. Le conseil conserve le pouvoir de modifier la politique de dividendes de la Société, de quelque manière que ce soit et à tout moment, selon ce qu’il juge nécessaire ou opportun à l’avenir. Pour ces raisons, de même que pour d’autres motifs, rien ne garantit que les dividendes futurs seront d’un montant égal ou similaire à celui indiqué précédemment ni que le conseil ne décidera pas de suspendre le paiement de dividendes en espèces ou d’y mettre fin à l’avenir.

Faits nouveaux

Le 8 décembre 2014, la Société et Ainsworth ont annoncé qu’elles avaient conclu une entente d’arrangement selon laquelle la Société et Ainsworth regrouperont leurs activités afin de donner naissance à une société de produits du bois d’envergure mondiale axée sur les panneaux à copeaux orientés (OSB) à l’échelle de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie. Selon les dispositions de l’entente, la Société a convenu d’acquérir la totalité des actions ordinaires en circulation d’Ainsworth par voie d’une transaction entièrement en actions dans le cadre de laquelle les actionnaires d’Ainsworth recevront une tranche de 0,1321 action de la Société pour chaque action d’Ainsworth, conformément à un plan d’arrangement en vertu de la Business Corporations Act de la Colombie-Britannique.

Le 27 janvier 2015, la transaction a été approuvée par les majorités requises des actionnaires respectifs d’Ainsworth et de la Société. La transaction demeure soumise aux conditions de clôture habituelles, notamment à l’approbation du plan d’arrangement par la cour. De plus, bien que la transaction n’ait pas à être communiquée en vertu de la loi des États-Unis intitulée Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvement Act of 1976 (la loi HSR) ou de la Loi sur la concurrence du Canada, le Département de la Justice (« DOJ ») des États-Unis a demandé de l’information sur la transaction et les sociétés, comme il est en droit de le faire. La Société et Ainsworth s’emploient actuellement à fournir au DOJ l’information qu’il a demandée et collaborent de façon proactive avec ce dernier afin d’accélérer le processus d’examen. Sous réserve de l’obtention de l’approbation du plan d’arrangement par la Cour suprême de la Colombie-Britannique et de la satisfaction ou de l’abandon de toutes les conditions de clôture, la transaction devrait être conclue d’ici la fin du premier trimestre de 2015. Pour en savoir plus sur la transaction et ses effets attendus sur la Société, veuillez consulter la circulaire d’information de la direction conjointe datée du 18 décembre 2014.

Brookfield et ses entités affiliées, qui exercent un contrôle sur environ 52 % et 55 % des actions ordinaires en circulation de la Société et d’Ainsworth respectivement, contrôleront environ 53 % des actions ordinaires en circulation de la société issue du regroupement à la conclusion de la transaction. En fonction du nombre d’actions ordinaires en circulation d’Ainsworth en date du 8 décembre 2014 (date de l’entente d’arrangement), quelque 31,8 millions d’actions ordinaires de Norbord seront remises aux actionnaires d’Ainsworth au moment de la conclusion.

Renseignements complémentaires

Veuillez prendre note que la lettre aux actionnaires, le communiqué, le rapport de gestion, les états financiers audités consolidés annuels et les notes complémentaires des états financiers pour l’exercice 2014 de Norbord ont été déposés sur SEDAR (www.sedar.com) et sont accessibles dans la rubrique destinée aux investisseurs sur le site Web de la Société à l’adresse www.norbord.com. Les actionnaires sont invités à lire ces documents.

Conférence téléphonique

Norbord tiendra une conférence téléphonique destinée aux analystes et aux investisseurs institutionnels le mercredi 28 janvier 2015, à 11 h, heure de l’Est. La conférence sera diffusée en direct sur Internet aux adresses www.norbord.com et www.newswire.ca. Un enregistrement sera disponible environ une heure après la conférence jusqu’au 27 février 2015; pour l’écouter, il suffit de composer le 1-888-203-1112 ou le 647-436-0148. Le code d’accès est 8883760. Un enregistrement audio et une transcription écrite seront également disponibles sur le site Web de Norbord.

Norbord

Norbord inc. est un producteur international de panneaux dérivés du bois qui possède des actifs supérieurs à 1 milliard de dollars et qui emploie environ 1 900 personnes dans 13 usines aux États-Unis, en Europe et au Canada. Norbord est l’un des plus grands producteurs mondiaux de panneaux OSB. En plus des panneaux OSB, Norbord fabrique des panneaux de particules, des panneaux MDF et des produits connexes à valeur ajoutée. Les actions de Norbord, société ouverte, sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole NBD.

Renseignements:
Heather Colpitts
Gestionnaire, Affaires de la Société
Tél. : 416-365-0705
info@norbord.com

Le présent communiqué comprend des énoncés prospectifs au sens des lois applicables, y compris des énoncés à l’égard de notre stratégie, de nos projets et plans, de notre performance financière ou opérationnelle future, ainsi que d’autres énoncés qui expriment les attentes ou les estimations de la direction quant à la performance future. Les énoncés prospectifs se reconnaissent souvent, mais pas toujours, à l’emploi de verbes au futur et au conditionnel, à des expressions comme « s’attendre à », « croire », « prévoir », « probablement », « favoriser », « cibler », « envisager », « continuer », « suggérer », « avoir l’intention de », « devoir », « sembler », « faire », « ne pas faire », « planifier », « pouvoir », ou à leur forme négative, ainsi qu’à d’autres expressions qui constituent des prévisions, qui laissent entendre que des événements ou des tendances pourraient survenir et qui ne concernent pas des sujets de nature historique. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement réels de Norbord diffèrent considérablement de ceux exprimés, explicitement ou implicitement, dans les énoncés prospectifs.

Bien que Norbord estime que ces énoncés prospectifs sont fondés sur des bases raisonnables, la Société avise les lecteurs de ne pas accorder une confiance indue à de tels renseignements. Par leur nature, les renseignements prospectifs comportent de nombreuses hypothèses, des risques inhérents et des incertitudes, générales ou particulières, qui pourraient faire en sorte que les prévisions et autres énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux exprimés, explicitement ou implicitement, par les énoncés prospectifs sont les suivants : la conjoncture économique en général; les risques inhérents à la concentration des produits; l’incidence de la concurrence et des pressions en matière d’établissement des prix; les risques inhérents au fait de dépendre des clients; l’incidence des variations de prix et la disponibilité des intrants manufacturiers; les risques inhérents à une industrie à prédominance de capital; le moment de la conclusion et l’issue de l’examen du Département de la Justice des États-Unis; le temps nécessaire pour satisfaire aux conditions de clôture de la transaction avec Ainsworth; ainsi que d’autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés auprès des organismes canadiens de réglementation sur les valeurs mobilières .

Sauf si les lois applicables l’exigent, Norbord ne s’engage à mettre à jour aucun énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou pour toute autre raison, ni de mettre à jour ou de réviser publiquement la liste des facteurs donnée ci‑dessus ayant une incidence sur ces renseignements. Veuillez consulter la « Mise en garde concernant les énoncés prospectifs » de la notice annuelle datée du 3 mars 2014 ainsi que la rubrique intitulée « Énoncés prospectifs » du rapport de gestion 2014 daté du 27 janvier 2015.

Norbord définit le BAIIA ajusté comme le bénéfice avant charges financières, impôts, amortissements et autres éléments exceptionnels ou non récurrents. Le BAIIA ajusté est une mesure financière non conforme aux IFRS (Normes internationales d’information financière), il n’a pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et, par conséquent, on ne peut le comparer à des mesures semblables présentées par d’autres sociétés. Se reporter aux « Mesures financières non conformes aux IFRS » dans le rapport de gestion 2014 de Norbord en date du 27 janvier 2015 pour un rapprochement quantitatif du BAIIA ajusté au résultat net (la mesure IFRS la plus directement comparable).