NORBORD PRÉSENTE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2012

Apr 27, 2012 | Posted in Nouvelles, Nouvelles d'entreprise

Note : Les données financières sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.

FAITS SAILLANTS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2012

  • BAIIA positif de 21 millions de dollars – plus de deux fois celui du trimestre précédent
  • Amélioration du BAIIA en Amérique du Nord – 14 millions de dollars c. 2 millions de dollars au trimestre précédent
  • Les marchés des panneaux européens demeurent fermes – hausse des expéditions de 11 % d’un trimestre à l’autre
  • Gains de 7 millions de dollars découlant du Programme d’amélioration des marges
  • Rendement trimestriel inégalé en matière de sécurité – le taux d’incident n’atteint que 0,40 en cumul jusqu’à ce jour

TORONTO, ON (le 27 avril 2012) – Norbord inc. (TSX: NBD, NBD.WT) a annoncé aujourd’hui un BAIIA de 21 millions de dollars au premier trimestre de 2012, une progression de 12 millions de dollars par rapport au quatrième trimestre de 2011 et de 7 millions de dollars par rapport au trimestre comparable de l’exercice précédent. Les activités nord-américaines ont généré un BAIIA de 14 millions de dollars au premier trimestre de 2012, contre 2 millions de dollars et 7 millions de dollars aux quatrième et premier trimestres de 2011, respectivement. Les activités européennes ont généré un BAIIA de 11 millions de dollars aux premiers trimestres de 2012 et de 2011, comparativement à 10 millions de dollars au quatrième trimestre de 2011.

Au premier trimestre de 2012, Norbord a dégagé un résultat net atteignant le seuil de rentabilité, alors que la Société avait essuyé une perte de 9 millions de dollars, ou 0,21 $ par action, au trimestre précédent. Au trimestre comparable de l’exercice précédent, la Société avait inscrit une perte de 2 millions de dollars, ou 0,05 $ par action, comprenant un recouvrement d’impôts non récurrent de 5 millions de dollars, ou 0,11 $ par action.

« Nos résultats du premier trimestre indiquent que les activités s’améliorent », a souligné Barrie Shineton, président et chef de la direction. « La progression de notre BAIIA reflète une hausse de 7 %, d’un trimestre à l’autre, des prix de référence nord-américains des panneaux OSB, ainsi que les résultats solides que continuent de générer nos activités européennes. Je suis particulièrement satisfait de notre Programme d’amélioration des marges, qui a généré 7 millions de dollars en gains supplémentaires grâce à une utilisation moindre des matières premières et aux sommets de productivité atteints dans les usines. »

« Cette tendance plus positive devrait se poursuivre jusqu’à la fin de 2012. En Amérique du Nord, les nouvelles au sujet de l’économie des États-Unis sont meilleures, et le nombre de mises en chantier semble avoir amorcé une lente remontée. En Europe, nos activités génèrent de meilleurs résultats que prévu, et à mon avis, nous devrions connaître une autre année solide. »

Conditions du marché

D’un exercice à l’autre au premier trimestre, le nombre de mises en chantier aux États-Unis a augmenté de 20 %, et le nombre de permis émis, de 30 %. Fait non négligeable touchant l’industrie des panneaux OSB, le nombre de mises en chantier de maisons unifamiliales aux États-Unis a progressé de 17 % par rapport à l’année dernière. Dans ce contexte de demande raffermie, le prix de référence des panneaux OSB de la région nord-centre en Amérique du Nord a atteint en moyenne 203 $ le millier de pieds carrés (Mpi2) (7⁄16 po) au premier trimestre par rapport à 190 $ le Mpi2 au trimestre précédent et à 198 $ le Mpi2 au trimestre comparable de l’exercice précédent. Dans la région sud-est, où se trouve environ 55 % de la capacité de production nord-américaine de Norbord, le prix moyen a atteint 190 $ le Mpi2 au premier trimestre, comparativement à 166 $ le Mpi2 au trimestre précédent et à 177 $ le Mpi2 par rapport au trimestre comparable de l’exercice précédent. Les spécialistes estiment actuellement que le nombre des mises en chantier aux États-Unis se situera entre 680 000 et 770 000 en 2012, ce qui serait de 11 % à 26 % supérieur aux 610 000 mises en chantier enregistrées l’an dernier.

En Europe, malgré les mauvaises nouvelles économiques, les marchés des panneaux sont demeurés, dans l’ensemble, étonnamment vigoureux. Au Royaume-Uni, où se trouve la majorité des actifs européens de Norbord, le marché de l’habitation poursuit sa lente remontée comme l’indique la tendance à la hausse des prix des habitations, des mises en chantier et des prêts hypothécaires. En outre, le gouvernement du Royaume-Uni a récemment annoncé le programme « NewBuy » (nouvel achat) afin de stimuler les ventes de nouvelles maisons et d’augmenter l’admissibilité des acheteurs grâce à une garantie des prêts hypothécaires. Le gouvernement du Royaume-Uni a également annoncé des modifications législatives visant à accélérer le système de délivrance de permis. Ces deux initiatives devraient avoir une incidence positive à long terme sur la demande d’habitations.

Pendant le trimestre, les prix moyens des panneaux européens ont légèrement fléchi par rapport au trimestre précédent, mais demeurent plus élevés que l’an dernier. Après avoir atteint un sommet au milieu de l’année dernière, les prix des panneaux OSB ont reculé de 7 % d’un exercice à l’autre et de 5 % en glissement trimestriel. Les prix des panneaux de particules et des panneaux MDF continuent toutefois d’afficher des hausses à deux chiffres par rapport au trimestre comparable de l’exercice précédent, soit de 13 % et de 11 %, respectivement. D’un trimestre à l’autre, les prix des panneaux de particules et des panneaux MDF sont demeurés essentiellement inchangés.

Performance

En Amérique du Nord, les volumes d’expédition de panneaux OSB ont progressé de 5 % par rapport au trimestre précédent et ont été uniformes d’un exercice à l’autre. Au premier trimestre de 2012, les usines de panneaux OSB en exploitation de Norbord ont tourné à environ 85 % de leur capacité. En tenant compte des usines fermées pour une durée indéterminée de Huguley, en Alabama, et de Jefferson, au Texas, les activités nord-américaines ont tourné à environ 65 % de leur capacité au premier trimestre de 2012, contre 60 % au trimestre précédent et à une cadence identique à celle de la période comparable de l’exercice précédent.

Les coûts de production unitaires décaissés par panneau OSB par Norbord en Amérique du Nord ont diminué de 3 % par rapport au premier trimestre de l’exercice précédent, en raison de l’utilisation moins intensive des matières premières et des gains de productivité découlant du Programme d’amélioration des marges (PAM) de la Société. Les coûts décaissés sont demeurés comparables à ceux du trimestre précédent.

En Europe, les volumes d’expédition de panneaux ont augmenté de 11 % d’un trimestre à l’autre, et de 3 % sur douze mois. Les usines européennes de Norbord ont tourné à environ 95 % de leur capacité estimative au cours du trimestre, ce qui reflète l’augmentation de 6 % de la capacité de production de panneaux déclarée au 31 décembre 2011.

Le PAM de Norbord a généré 7 millions de dollars en gains au cours du trimestre. Parmi les facteurs ayant contribué à ces gains, mentionnons des efficiences de production accrues, des initiatives de réduction des utilisations de matières premières et une combinaison plus riche de produits à valeur ajoutée.

Les dépenses en immobilisations ont totalisé 3 millions de dollars au premier trimestre de 2012, contre 9 millions de dollars au trimestre précédent et 8 millions de dollars au premier trimestre de 2011. Les dépenses en immobilisations de Norbord pour 2012 devraient totaliser 25 millions de dollars, ce qui comprendra la modernisation d’une chaîne de conformation à l’usine de Bemidji, au Minnesota, et l’investissement pilote de la Société dans une technologie de tamisage des fines à son usine de Nacogdoches, au Texas.

Le fonds de roulement d’exploitation s’établissait à 71 millions de dollars à la fin du trimestre, contre 28 millions de dollars au trimestre précédent et 51 millions de dollars à l’exercice précédent. La hausse d’un trimestre à l’autre s’explique par les activités saisonnières de coupe du bois dans les usines du nord, de même que par des créances clients plus élevées par suite d’une augmentation des volumes d’expédition et des prix des panneaux OSB en Amérique du Nord. Les stocks de produits finis demeurent à des niveaux minimes, et le rendement des créances clients concorde avec celui des périodes précédentes.

À la fin du trimestre, les liquidités inutilisées de Norbord s’élevaient à 327 millions de dollars, dont 267 millions de dollars en lignes de crédit renouvelables et 60 millions de dollars en trésorerie et équivalents de trésorerie. La valeur corporelle nette de la Société était de 344 millions de dollars, et le ratio d’endettement fondé sur la valeur comptable s’établissait à 53 %, ce qui satisfait largement aux engagements bancaires.

Faits nouveaux

Après la fin du trimestre, Norbord a annoncé qu’à compter de juillet 2012, la production à son usine de Val-d’Or, au Québec, sera interrompue pour une durée indéterminée. Environ 120 employés sont touchés par cette décision. Avant cette annonce, l’usine fonctionnait partiellement au ralenti depuis cinq ans. L’approvisionnement de la clientèle ne sera aucunement perturbé. La Société ne s’attend pas à engager de frais exceptionnels importants par suite de cette décision.

La Société continue d’explorer diverses options attrayantes de refinancement du marché de la dette liées à l’arrivée à échéance de ses obligations le 1er juillet 2012, et prévoit faire une annonce à ce sujet au cours des prochaines semaines. En outre, Norbord peut toujours rembourser la moitié de l’obligation arrivant à échéance à même ses lignes de crédit renouvelables et l’autre moitié à même un engagement à l’égard d’un prêt d’appoint de son plus important actionnaire, Brookfield Asset Management.

Renseignements complémentaires

Veuillez prendre note que la lettre aux actionnaires, le communiqué, le rapport de gestion, les états financiers non audités consolidés et les notes afférentes aux états financiers pour le premier trimestre de 2012 de Norbord ont été déposés sur SEDAR (www.sedar.com) et sont accessibles dans la rubrique destinée aux investisseurs sur le site Web de la Société à l’adresse www.norbord.com. Les actionnaires sont invités à lire ces documents.

Conférence téléphonique

Norbord tiendra une conférence téléphonique destinée aux analystes et aux investisseurs institutionnels le vendredi 27 avril 2012, à 14 h, HE. La conférence sera diffusée en direct sur Internet aux adresses www.norbord.com et www.newswire.ca/fr. Un enregistrement sera disponible environ une heure après la conférence jusqu’au 25 mai 2012; pour l’écouter, il suffit de composer le 1-888-203-1112 ou le
647-436-0148. Le code d’accès est 4302017. Un enregistrement audio sera également disponible sur le site Web de Norbord.

Norbord

Norbord inc. est un producteur international de panneaux dérivés du bois qui possède des actifs de 1 milliard de dollars et qui emploie environ 2 000 personnes dans 13 usines aux États-Unis, en Europe et au Canada. Norbord est l’un des plus importants producteurs mondiaux de panneaux à copeaux orientés (OSB). En plus des panneaux OSB, Norbord fabrique des panneaux de particules, des panneaux de fibres de densité moyenne (MDF) et des produits connexes à valeur ajoutée. Norbord est une société ouverte et ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto sous les symboles NBD et NBD.WT.

Renseignements :     

Heather Colpitts
Gestionnaire, Affaires de la Société
Tél. : 416-365-0705
info@norbord.com

Le présent communiqué comprend des énoncés prospectifs au sens des lois applicables, y compris des énoncés à l’égard de notre stratégie, de nos projets et plans, de notre performance financière ou opérationnelle future, ainsi que d’autres énoncés qui expriment les attentes ou les estimations de la direction quant à la performance future. Les énoncés prospectifs se reconnaissent souvent, mais pas toujours, à l’emploi de verbes au futur et au conditionnel, à des expressions comme « devoir », « sembler », « suggérer », « s’attendre à », « croire », « faire », « ne pas faire », « avoir l’intention de », « planifier », « pouvoir », « prévoir », « confiant », ou à leur forme négative, ainsi qu’à d’autres expressions qui constituent des prévisions, qui laissent entendre que des événements ou des tendances pourraient survenir et qui ne concernent pas des sujets de nature historique. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, la performance ou les réalisations réels de Norbord diffèrent considérablement de ceux avancés ou suggérés dans les énoncés prospectifs.

Bien que Norbord soit d’avis que ces énoncés prospectifs sont fondés sur des bases raisonnables, les lecteurs devraient faire preuve de prudence et ne pas accorder une confiance indue à de tels renseignements prospectifs. En raison de leur nature, les renseignements prospectifs comportent de nombreuses hypothèses, des risques inhérents et des incertitudes, généraux ou particuliers, qui contribuent à la possibilité que les prédictions, prévisions et autres énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux exprimés, explicitement ou implicitement, par les énoncés prospectifs sont notamment les suivants : la conjoncture économique en général; les risques inhérents à la concentration des produits; l’incidence de la concurrence et des pressions en matière d’établissement des prix; les risques inhérents au fait de dépendre des clients; les incidences des variations de prix et la disponibilité des intrants manufacturiers; les risques inhérents à une industrie à prédominance de capital; ainsi que d’autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés auprès des organismes canadiens de réglementation sur les valeurs mobilières.

Sauf si la loi l’exige, Norbord ne prend pas la responsabilité de réviser quelque énoncé prospectif que ce soit, à la suite de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou pour toute autre raison, ni de mettre à jour ou de réviser publiquement la liste des facteurs donnée ci-dessus ayant une incidence sur ces renseignements. Veuillez consulter la « Mise en garde concernant les énoncés prospectifs » de la notice annuelle datée du 1er mars 2012 et la section « Énoncés prospectifs » du rapport de gestion 2011 daté du 26 janvier 2012, ainsi que le rapport de gestion du premier trimestre 2012 daté du 26 avril 2012.

Full Story  Newswire