NORBORD PRÉSENTE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2019 ET DÉCLARE UN DIVIDENDE TRIMESTRIEL

May 2, 2019 | Posted in Nouvelles, Nouvelles d'entreprise

Remarque : Les données financières sont exprimées en dollars US, à moins d’indication contraire.

FAITS SAILLANTS DU T1 2019

  • BAIIA ajusté de 42 millions de dollars
  • Résultat net de 0,01 $ par action dilué; perte ajustée de 0,02 $ par action diluée
  • Augmentation de 17 % du BAIIA européen en glissement annuel, qui atteint 21 millions de dollars
  • Rachat de 39 millions de dollars d’actions, atteignant la limite de l’offre publique de rachat dans le cours normal des activités
  • Déclaration d’un dividende trimestriel variable de 0,40 $ CA par action payable aux actionnaires inscrits le 1er juin 2019

TORONTO, ON (le 2 mai 2019) – Norbord inc. (TSX et NYSE : OSB) a annoncé aujourd’hui un BAIIA ajusté de 42 millions de dollars au premier trimestre de 2019, comparativement à 70 millions de dollars au quatrième trimestre de 2018 et à 170 millions de dollars au premier trimestre de 2018. La diminution par rapport aux deux périodes comparatives s’explique essentiellement par la baisse des prix des panneaux à copeaux orientés (OSB) nord-américains. Les activités nord-américaines ont généré un BAIIA ajusté de 23 millions de dollars au cours du trimestre, contre 50 millions de dollars au trimestre précédent et 156 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les activités européennes ont généré un BAIIA ajusté de 21 millions de dollars au cours du trimestre, contre 24 millions de dollars au trimestre précédent et 18 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

« Dans le secteur de la construction domiciliaire aux États-Unis, le rythme a commencé à ralentir au deuxième semestre de l’année dernière, et cette tendance s’est poursuivie au premier trimestre », a commenté Peter Wijnbergen, président et chef de la direction de Norbord. « Par ailleurs, au cours de la saison la plus lente de l’année, nombre de nos régions d’Amérique du Nord ont été affligées par un temps particulièrement pluvieux. Ces facteurs combinés ont créé des conditions très décevantes sur le marché et nous ont incités à cesser nos activités pour une période prolongée dans nos usines nord-américaines. Ces temps d’arrêt ont eu une incidence négative sur les volumes de production et les coûts de fabrication. »

« La demande en logements aux États-Unis a clairement reculé au cours des neuf derniers mois et nous attendons encore que le marché remonte pour ce qui est des volumes. Nous demeurons convaincus qu’il s’agit d’une pause plutôt que d’un changement de cap. Les données économiques fondamentales du secteur du logement aux États-Unis demeurent favorables, nous avons d’ailleurs déjà observé une inversion de certaines des tendances négatives qui sont à l’origine du repli du marché. Les taux hypothécaires se sont améliorés, les constructeurs d’habitations commencent à offrir davantage de logements d’entrée de gamme pour aider les acheteurs d’une première maison et la confiance des constructeurs est à la hausse. Bien que la remontée de la demande qui coïncide habituellement avec l’arrivée du printemps ait été tardive cette année, il faut se préparer à une deuxième moitié de 2019 plus robuste pour ce qui est de la demande en logements. »

« En Europe, nos activités de fabrication de panneaux ont connu un autre trimestre solide, produisant un BAIIA ajusté de 17 % supérieur d’un exercice à l’autre en raison de la forte demande continue en panneaux OSB dans nos principaux marchés et de la capacité accrue à notre usine modernisée et agrandie d’Inverness, en Écosse. La deuxième phase de l’investissement est en cours à Inverness et nous aidera à servir la demande croissante des clients au cours des années à venir. »

Au premier trimestre de 2019, Norbord a inscrit une perte nette ajustée de 2 millions de dollars ou 0,02 $ par action (de base et diluée), contre un résultat net ajusté de 26 millions de dollars, ou 0,30 $ par action (de base et dilué) au quatrième trimestre de 2018 et de 96 millions de dollars ou 1,10 $ par action, dilué (1,11 $ par action, de base) au premier trimestre de 2018. Le résultat net ajusté ne tient pas compte des éléments non récurrents ou des autres éléments et se base sur un taux d’imposition normalisé :

en millions de dollars

T1 2019

T4 2018

T1 2018

Résultat net

1

(28)

95

Ajusté pour :  
  Dépréciation d’actifs

80

  Perte sur la cession d’actifs

2

  Rémunération à base d’actions et frais connexes

1

1

  (Recouvrement) charge d’impôt déclaré(e)

(5)

(26)

36

Résultat net ajusté avant impôt

(3)

28

132

  Recouvrement (charge) d’impôt au taux prévu par la loi

1

(2)

(36)

Résultat net ajusté

(2)

26

96

 

Conditions du marché

En Amérique du Nord, la demande en nouveaux logements aux États-Unis a subi l’incidence négative de la hausse des taux d’intérêt hypothécaires et des prix des maisons neuves ainsi que des pluies records dans l’ensemble des États-Unis, ce qui a ralenti les activités de construction domiciliaire. Les mises en chantier en cumul annuel aux États-Unis ont reculé de 10 % par rapport à la période correspondante de 2018, tandis que le nombre de mises en chantier de maisons unifamiliales, qui consomment environ trois fois plus de panneaux OSB que les habitations multifamiliales, a diminué de 5 %. Le taux annualisé désaisonnalisé s’est établi à 1,14 million en mars, soit 14 % de moins que le taux enregistré à la période correspondante l’an dernier, tandis que le taux de délivrance des permis de construction (indicateur prospectif) s’est établi à 1,27 million. Les prévisions consensuelles des analystes du secteur du logement aux États-Unis s’élèvent à environ 1,26 million de mises en chantier en 2019, ce qui est équivalent à l’exercice précédent.

Dans toutes les régions, les prix de référence des panneaux OSB en Amérique du Nord ont reculé en raison du ralentissement de la demande dans la construction domiciliaire. En conséquence, les prix moyens de référence des panneaux étaient inférieurs à ceux du trimestre précédent et du trimestre comparable de l’exercice précédent. Le tableau suivant résume les prix moyens de référence des panneaux OSB ($/Mpi2, 7/16 po) par région pour les trimestres pertinents :

Région nord-américaine

% de la capacité d’exploitation de Norbord

T1 2019

T4 2018

T1 2018

Nord-centre

15%

211

243

370

Sud-est

36%

197

203

331

Ouest canadien

29%

160

184

359

En Europe, les marchés de panneaux sont demeurés robustes, ayant connu une croissance soutenue de la demande en panneaux OSB dans les principaux secteurs géographiques de Norbord. En monnaie locale, les prix moyens des panneaux ont diminué d’un modeste 3 % par rapport au trimestre précédent en raison du caractère saisonnier et de la composition du chiffre d’affaires, mais ont progressé de 5 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Performance

Les expéditions de panneaux OSB en Amérique du Nord ont augmenté de 3 % en glissement annuel en raison de six journées d’exercice supplémentaires pendant le trimestre à l’étude, mais ils ont diminué de 2 % en glissement trimestriel en raison du calendrier des fermetures d’entretien annuelles et d’autres temps d’arrêt. Les volumes de vente de produits spécialisés de Norbord (incluant les marchés industriels et les marchés de l’exportation) représentent environ 25 % du volume des ventes de panneaux OSB de la Société en Amérique du Nord.

Les usines de panneaux OSB nord-américaines en exploitation de Norbord ont fonctionné à 85 % de la capacité déclarée (exclusion faite de l’usine de Chambord, au Québec), comparativement à 89 % pour le trimestre précédent et à 94 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Le ratio de capacité a diminué par rapport aux deux périodes de comparaison en conséquence du retraitement des capacités de production annuelle dans plusieurs usines en fin d’exercice.

Les coûts de production unitaires que Norbord a décaissés par panneau OSB en Amérique du Nord (exclusion faite des régimes de participation aux bénéfices des usines) ont diminué de 1 % par rapport au trimestre précédent, mais ont augmenté de 3 % comparativement au même trimestre de l’exercice précédent en raison de l’incidence du calendrier des fermetures d’entretien annuelles et d’autres temps d’arrêt. De plus, la baisse des prix de la résine a eu une certaine incidence en glissement trimestriel, tandis que l’augmentation des prix de la fibre et de l’énergie a été un facteur en glissement annuel.

En Europe, les expéditions de Norbord ont augmenté respectivement de 15 % par rapport au trimestre précédent et de 13 % par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les usines européennes ont fonctionné à 89 % de la capacité déclarée durant le trimestre, niveau inchangé par rapport à celui du trimestre précédent et comparable à celui de 86 % enregistré au trimestre correspondant de l’exercice précédent. En glissement trimestriel, le ratio de capacité des usines en exploitation était stable, alors que se déroulait la mise en service au premier trimestre de 2019 du nouvel équipement de finition à Inverness, en Écosse. En glissement annuel, la hausse du ratio de capacité des usines est attribuable à l’accélération des activités de l’usine Inverness dans laquelle nous avons réinvesti, après son démarrage au quatrième trimestre de 2017.

La Société n’a pas réalisé de profits au titre du Programme d’amélioration des marges (PAM) au cours du trimestre, car la progression de la productivité et la diminution de l’utilisation des matières premières à l’usine redémarrée de Huguley, en Alabama, et à l’usine agrandie d’Inverness, en Écosse, ont été annulées par le calendrier des fermetures annuelles aux fins d’entretien et d’autres temps d’arrêt ainsi que par l’incidence sur les activités des conditions hivernales difficiles cette année. Les résultats liés au PAM sont mesurés par rapport à l’exercice précédent selon des prix et des taux de change constants.

Les dépenses en immobilisations (y compris les immobilisations incorporelles) ont atteint les 30 millions de dollars au premier trimestre comparativement à 60 millions de dollars au trimestre précédent et à 50 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Les diminutions par rapport aux deux périodes comparatives sont principalement attribuables au calendrier d’exécution des divers projets d’immobilisations, y compris le projet Inverness.

Les dépenses d’immobilisations incluent 2 millions de dollars sur le budget de 46 millions de dollars (35 millions de livres sterling) de la deuxième phase d’investissement visant à accroître la capacité à l’usine d’Inverness, en Écosse, de 225 MMpi2 (3/8 po) (200 000 mètres cubes) grâce à l’aménagement d’une deuxième salle de préparation du bois dotée d’un séchoir. Ce projet, dont le parachèvement devrait nécessiter environ deux ans, s’inscrit dans la stratégie de la Société axée sur l’accroissement de sa capacité de production de panneaux OSB en Europe pour répondre à la croissance rapide de la demande dans ses principaux marchés.

Au cours du trimestre, un montant de 9 millions de dollars du budget de 71 millions de dollars (36 millions de dollars à ce jour) a été investi dans le projet de reconstruction de l’usine de Chambord, au Québec. Norbord est d’avis que la demande nord-américaine en panneaux OSB continuera de croître. Pour soutenir cette croissance prévue et améliorer la position concurrentielle de l’ensemble des activités de fabrication de la Société, Norbord rebâtit et prépare l’usine de Chambord, au Québec, en vue d’un redémarrage éventuel. La Société n’a toutefois pas encore pris de décision concernant un redémarrage, attendant d’être absolument sûre que les clients ont besoin de plus de produits. Ce projet prévoit le remplacement des séchoirs et un investissement dans les secteurs de la manutention et de la finition du bois afin de simplifier le processus de fabrication de l’usine et de réduire les coûts de fabrication, ainsi que des améliorations aux processus et aux systèmes de sécurité individuelle, aux systèmes électriques et aux équipements environnementaux afin que l’usine soit conforme aux normes actuelles après une décennie d’interruption de la production.

Le budget de dépenses en immobilisations de Norbord pour 2019 est d’environ 150 millions de dollars pour des projets axés sur la réduction des coûts de fabrication dans l’ensemble des usines, et comprend également une partie de la reconstruction de l’usine de Chambord, au Québec, et des projets de phase 2 à Inverness, en Écosse. Il comprend également des investissements en appui à la stratégie de la Société visant à augmenter la production de produits spécialisés destinés aux applications industrielles et à l’exportation.

Le fonds de roulement d’exploitation s’établissait à 183 millions de dollars à la clôture du trimestre, comparativement à 218 millions de dollars à la clôture du trimestre correspondant de l’exercice précédent et à 88 millions de dollars à la clôture de l’exercice 2018. La diminution en glissement annuel est principalement attribuable au recul des prix des panneaux OSB nord-américains ainsi qu’au calendrier des paiements et aux nouvelles obligations au titre des contrats de location constatées avec la transition à la nouvelle norme sur les contrats de location. La hausse en glissement trimestriel est principalement imputable à la constitution saisonnière annuelle de stocks de billes dans les usines nordiques en Amérique du Nord, au paiement des primes incitatives annuelles ainsi qu’au calendrier des paiements. Le fonds de roulement continue d’être maintenu à des niveaux minimaux dans l’ensemble de la Société.

À la clôture du trimestre, les liquidités inutilisées de Norbord s’établissaient à 239 millions de dollars, dont 2 millions de dollars en trésorerie et 237 millions de dollars en lignes de crédit renouvelables. La valeur corporelle nette de la Société se chiffrait à 1 107 millions de dollars et le ratio d’endettement fondé sur la valeur comptable, à 34 %, des ratios largement conformes aux engagements bancaires.

Dividendes

Le conseil d’administration a déclaré un dividende variable trimestriel de 0,40 $ CA par action ordinaire, payable le 21 juin 2019 aux actionnaires inscrits le 1er juin 2019, soit l’équivalent du niveau du trimestre précédent. Le conseil d’administration a réduit le niveau du dividende variable au trimestre précédent en réponse à la faiblesse des prix de référence des panneaux OSB en Amérique du Nord par rapport aux prévisions et l’allocation d’un montant en capital de 141 millions de dollars aux rachats d’actions ordinaires de novembre 2018 à janvier 2019. Norbord estime que le recul récent de la demande en logements aux États-Unis est temporaire et que les facteurs fondamentaux sous-jacents à la demande de panneaux OSB demeurent favorables. Tout dividende réinvesti le 21 juin 2019 dans le cadre du Régime de réinvestissement des dividendes de la Société sera utilisé par l’agent des transferts pour le rachat d’actions ordinaires sur le marché libre.

Les dividendes de Norbord sont déclarés en dollars canadiens. Les actionnaires inscrits et les propriétaires réels peuvent choisir de recevoir leurs dividendes en dollars canadiens ou le montant équivalent en dollars américains. À moins qu’ils ne demandent à recevoir le montant équivalent en dollars américains, les actionnaires recevront les dividendes en dollars canadiens. Le montant équivalent en dollars américains des dividendes sera calculé en fonction du taux de change de midi établi par Bloomberg FX Fixings Service (BFIX) à la date de clôture des registres ou, si la date de clôture des registres tombe une fin de semaine ou un jour férié, du taux de change de midi de BFIX le jour ouvrable précédent.

Les actionnaires inscrits souhaitant recevoir le montant équivalent en dollars américains sont invités à communiquer avec l’agent des transferts de Norbord, Société de fiducie AST (Canada), par téléphone, au 1 800 387-0825, ou par courriel, à inquiries@canstockta.com. Les propriétaires réels (c.-à-d. ceux qui ont confié la détention de leurs actions de Norbord à une firme de courtage) sont invités à communiquer avec le courtier détenant leurs actions.

La politique de dividendes variables de Norbord cible le paiement aux actionnaires d’une partie des flux de trésorerie disponibles en fonction de la situation financière de la Société, de ses résultats d’exploitation, de ses flux de trésorerie, de ses besoins en capitaux et des restrictions en vertu des lignes de crédit bancaire renouvelables de la Société, de même que des perspectives du marché pour les principaux produits de la Société et des conditions commerciales et économiques plus générales, entre autres facteurs. Le conseil conserve le pouvoir discrétionnaire de modifier la politique de dividendes de la Société, de la façon et au moment qu’il juge nécessaire ou opportun à l’avenir. Pour ces raisons, entre autres, le conseil peut, à sa discrétion, décider d’augmenter, de maintenir, de diminuer, de suspendre ou de discontinuer le paiement de dividendes en espèces à l’avenir.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités

En octobre 2018, Norbord a renouvelé son offre publique de rachat dans le cours normal des activités (OPRCNA) conformément aux règles de la TSX. En vertu de l’offre de rachat, Norbord a racheté 5 191 965 actions ordinaires au coût total de 141 millions de dollars, représentant 10 % de son flottant de 51 919 654 au 22 octobre 2018, conformément aux règles de la TSX et a atteint la limite de rachat.

Norbord estimait que le cours du marché de ses actions ordinaires était intéressant puisqu’elles se négociaient nettement en dessous du coût de remplacement et de ce que la direction considérait comme leur valeur intrinsèque, et que le rachat de ses actions ordinaires constituait une utilisation judicieuse des fonds de Norbord à la lumière des avantages potentiels aux actionnaires restants.

Renseignements complémentaires

Veuillez prendre note que la lettre aux actionnaires, le communiqué, le rapport de gestion, les états financiers intermédiaires non audités consolidés et les notes afférentes aux états financiers pour le premier trimestre de 2019 de Norbord ont été déposés sur SEDAR (www.sedar.com) et EDGAR (www.sec.gov) et sont accessibles dans la section destinée aux investisseurs sur le site Web de la Société à l’adresse www.norbord.com. Les actionnaires peuvent obtenir gratuitement sur demande une copie imprimée des états financiers annuels audités de Norbord. Il est également possible de consulter sur le site Web de la Société des documents de présentation contenant des informations historiques et prospectives au sujet de Norbord, y compris des documents renfermant des renseignements complémentaires sur les résultats financiers de la Société. Les actionnaires sont invités à lire ces documents.

Conférence téléphonique

Norbord tiendra une conférence téléphonique destinée aux analystes et aux investisseurs institutionnels le jeudi 2 mai 2019, à 14 h, HE. La conférence sera diffusée en direct sur Internet aux adresses www.norbord.com et www.newswire.ca. Une présentation connexe sera accessible avant le début de la conférence à la section « Investisseurs/Conférence téléphonique » du site Web de Norbord. Un enregistrement sera disponible environ une heure après la conférence jusqu’au 1er juin 2019; pour l’écouter, il suffit de composer le 1 888 203-1112 ou le 647 436-0148 (mot de passe 5310685 et NIP 2804). Un enregistrement audio et une transcription écrite seront également disponibles sur le site Web de Norbord.

Norbord

Norbord inc. est un important producteur international de panneaux dérivés du bois et le plus grand producteur mondial de panneaux à copeaux orientés (OSB). En plus des panneaux OSB, Norbord fabrique des panneaux de particules, des panneaux de fibres de densité moyenne et des produits connexes à valeur ajoutée. Norbord possède des actifs d’environ 1,9 milliard de dollars et emploie quelque 2 700 personnes dans 17 usines aux États-Unis, au Canada et en Europe. Norbord est une société ouverte et ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York sous le symbole « OSB ».

– Fin –

Renseignements :

Heather Colpitts

Gestionnaire principale, Affaires de la Société

Tél. : 416 365-0705

info@norbord.com

Le présent communiqué comprend des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables, y compris des énoncés à l’égard de notre stratégie, de nos projets et plans, de notre performance financière ou opérationnelle future, ainsi que d’autres énoncés qui expriment les attentes ou les estimations de la direction quant à la performance future. Les énoncés prospectifs se reconnaissent souvent, mais pas toujours, à l’emploi d’expressions comme « préparer », « en bonne voie », « s’attendre à », « estimer », « prévoir », « cibler », « perspective », « planifier », « représenter », « continuer », « avoir l’intention de », « devoir », « sembler », « pouvoir », et de verbes au futur ou au conditionnel comme « pourrait » et « devrait » ainsi qu’à d’autres expressions qui constituent des prévisions, qui laissent entendre que des événements ou des tendances pourraient survenir lesquels ne concernent pas des sujets de nature historique. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels de Norbord diffèrent considérablement de ceux avancés ou suggérés dans les énoncés prospectifs.

Bien que Norbord soit d’avis que ces énoncés prospectifs sont fondés sur des bases raisonnables, les lecteurs devraient faire preuve de prudence et ne pas accorder une confiance indue à de tels renseignements prospectifs. En raison de leur nature, les renseignements prospectifs comportent de nombreuses hypothèses, des risques inhérents et des incertitudes, généraux ou particuliers, qui contribuent à la possibilité que les prédictions, prévisions et autres énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les facteurs qui pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux exprimés, explicitement ou implicitement, par les énoncés prospectifs sont les suivants : les hypothèses se rapportant aux conditions économiques et financières aux États-Unis, en Europe, au Canada et à l’échelle mondiale; les risques inhérents à la concentration des produits et au caractère cyclique; l’incidence de la concurrence et des pressions en matière d’établissement des prix; les risques inhérents au fait de dépendre des clients; les incidences des variations de prix et la disponibilité des intrants manufacturiers, y compris un accès ininterrompu aux ressources en fibres, à des prix concurrentiels; la disponibilité de services ferroviaires et d’installations portuaires; les divers événements qui pourraient perturber les activités, y compris les catastrophes naturelles ou les relations continues avec les employés; l’incidence de modifications à la réglementation environnementale ou du non-respect de celle-ci; l’incidence de toute demande de règlement aux termes d’une assurance responsabilité à l’égard des produits qui serait supérieure à la couverture d’assurance; le risque inhérent à une industrie à prédominance de capital; l’incidence du dénouement futur des risques fiscaux; les modifications futures possibles aux lois fiscales; les incidences des risques de change et des fluctuations des taux de change; les coûts d’exploitation futurs; la disponibilité du financement; l’incidence des décisions ou des accords commerciaux transfrontaliers futurs; la capacité de mettre en œuvre une infrastructure des technologies de l’information nouvelle ou améliorée; l’incidence des perturbations ou des défaillances du service des technologies de l’information, ainsi que d’autres risques et facteurs décrits de temps à autre dans les documents déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières.